Violences conjugales : L'Equipe met un carton rouge

Lundi 26 mars, L'Equipe affichait en Une le profil d'une femme, le visage dissimulé, les mains sur les oreilles. Cette femme, c'est Miriam, ex-compagne de footballeur professionnel, qui a choisi de témoigner anonymement pour parler des violences conjugales dont elle a été victime. Une couverture historique pour le quotidien sportif.

Violences conjugales : L'Equipe met un carton rouge
© L'Equipe

"Ce n'était pas que de petites gifles, mais des coups de poings dans le ventre, sur le visage, partout...", pouvait-on lire sur la couverture de L'Equipe, lundi 26 février. Le quotidien a choisi de publier le témoignage de Miriam (le prénom a été changé pour conserver son anonymat), une ex-compagne de footballeur professionnel, victime de violences conjugales. Si la jeune femme n'a pas encore porté plainte contre son bourreau, elle a tout de même souhaité raconter son enfer, de crainte que son ancien compagnon ne finisse par tuer quelqu'un. Elle a confié au journal sportif le calvaire qu'elle a enduré. Si le footballeur pouvait se montrer très timide et réservé en public, avec elle, "il était très jaloux et pouvait changer de personnalité à tout moment. N'importe quoi pouvait déclencher sa violence... Il cherchait toujours un prétexte pour taper". Un comportement brutal et compulsif qui aurait pu coûter la vie à Miriam. Si aujourd'hui, elle est parvenue à lui échapper et s'apprête à retourner vivre dans sa famille en Afrique, elle réalise qu'elle aurait pu mourir sous ses coups.

Une couverture inédite

C'est la première fois que L'Equipe titre sur un tel sujet. Une démarche qui s'inscrit dans la libération de la parole des femmes depuis l'affaire Weinstein, mais pas seulement. Le directeur de la rédaction du journal sportif, Jérôme Cazadieu, explique à l'AFP que depuis un an et demi, "il y a eu six grosses affaires concernant des footballeurs professionnels (...), et nous avons souhaité travailler sur ce sujet-là, parce qu'on sentait qu'il était inexploité". Le quotidien avait lancé l'année dernière une investigation sur les violences conjugales dans le foot, sans parvenir à récolter de témoignage. Celui de Miriam a permis de relancer l'enquête, mais également de lever le tabou autour des violences faites aux femmes, malheureusement encore très présentes dans le milieu du sport. Jérôme Cazadieu a clairement fait remarquer que rares sont les compagnes de joueurs de football à s'exprimer ou à être visibles sur le plan médiatique. En affichant en couverture le témoignage de Miriam, L'Equipe a fait part de sa volonté de donner la parole aux victimes et de dénoncer ces comportements violents. Une initiative largement saluée sur Twitter par la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa. 

Voir aussi :