Une femme sur deux a peur dans les transports

Regards insistants, sifflements, attouchements... Les transports en commun représentent un calvaire pour 51% des Françaises, selon une étude publiée par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

Une femme sur deux a peur dans les transports
© estherpoon - 123RF

Le constat est sans appel. Si 45% des usagers de transports en commun disent ne pas se sentir en sécurité lors de leurs trajets, plus de la moitié (51%) sont des femmes, quand ce chiffre tombe à 38% pour les hommes, selon une enquête* publiée par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). On y découvre aussi que "7% des femmes utilisatrices des transports ne s'y sentent jamais en sécurité, contre 4% des hommes". Fait alarmant : les auteurs de l'étude soulignent que les violences à l'encontre des femmes sont "sous-estimées" par les statistiques officielles qui ne prennent pas en compte des comportements qualifiés "d'intimidants ou de sexistes" (regards insistants, tentative de drague, etc.).

Pour lutter contre les violences faites aux femmes dans les transports, le gouvernement a lancé en 2015 une campagne de sensibilisation sur le réseau francilien et la SNCF a mis en place un numéro d'urgence – le 31 17 – en cas d'agression. Une étude menée en 2016 par la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut) a révélé que 87% des 6000 utilisatrices du réseau français interrogées ont déjà subi des comportements déplacés allant des mains baladeuses aux agressions verbales. Plus de la moitié d'entre elles (54%) avouaient même éviter de prendre les transports en commun à certaines heures pour éviter les risques. Autre chiffre accablant : 100% des femmes ont déjà été victimes de harcèlement, d'après un rapport du HCEfh. En décembre 2017, l'ONDRP a affirmé qu'au moins 267.000 personnes, "essentiellement des femmes", ont été victimes d'atteintes sexuelles en 2014 et 2015 dans les transports en commun en France.

*Cette étude réalisée par l'ONDRP à partir des enquêtes "Cadre de vie et sécurité" menées entre 2010 et 2013, apporte des éléments de compréhension sur le sentiment d'insécurité dans les transports en commun. Les données reposent sur les déclarations des 41134 usagers des transports en commun interrogés au cours ces enquêtes, et sont ensuite pondérées afin d'être représentatives à l'échelle de la France métropolitaine.

Voir aussi :