Port du voile : vers plus de liberté en Iran

Alors que l'Iran connaît des manifestations musclées depuis fin décembre, la police de Téhéran a annoncé une modification de la réglementation sur le port du hijab. Une véritable avancée pour les femmes ?

Port du voile : vers plus de liberté en Iran
© AY-COLLECTION/SIPA

En Iran, 2018 débute sur un air de rébellion. Pendant que les manifestations contre le régime de Hassan Rohani se multiplient depuis fin décembre, faisant des dizaines de morts, les femmes pourraient bientôt voir leurs droits évoluer. La police de Téhéran a fait savoir que les Iraniennes qui refusent de porter le voile ne finiront sûrement plus derrière les barreaux. "Ceux qui ne respectent pas les codes islamiques ne seront plus placés en centres de détention et n'auront pas de casier judiciaire", a déclaré le chef de la police de la capitale.

Cela ne signifie pas qu'elles pourront se balader les cheveux au vent, mais que celles qui laissent dépasser quelques mèches ne seront plus incarcérées. A la place, elles devront suivre un cours sur l'islam. Depuis la révolution iranienne de 1979, les femmes ont pour obligation de porter le hijab dans les lieux publics. Une loi que la plupart d'entre elles conteste régulièrement. Si cet assouplissement de la réglementation ne concerne que Téhéran et ne signifie pas encore la liberté totale, elle laisse présager du mieux. Un début de bonne nouvelle pour 2018.

Voir aussi ;