Violences faites aux femmes : 420 millions dédiés à la lutte, vraiment ?

Un collectif de féministes – avec Caroline de Haas en cheffe de file – a décrypté les promesses contre les violences sexistes d'Emmanuel Macron, édictées lors de son discours dédié à l'égalité femmes-hommes. Les militantes pointent du doigt le budget alloué à la cause, "un tour de passe passe" selon elles.

Violences faites aux femmes : 420 millions dédiés à la lutte, vraiment ?
© JOLY LEWIS/SIPA

Emmanuel Macron a déclaré faire de l'égalité femmes-hommes "la grande cause du quinquennat", lors de son discours prononcé le 25 novembre, à l'occasion de la Journée Internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Le président de la République a notamment annoncé qu'en 2018, 420 millions d'euros seraient alloués à l'égalité, tous ministères confondus. Des chiffres que Caroline de Haas et d'autres militantes féministes regrettent et contestent dans un rapport intitulé "Décryptage du budget dédié à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles". Ces dernières ont épluché les annonces du gouvernement à partir des documents budgétaires mis en ligne par l'Etat.

Promesses recyclées

L'étude nous apprend surtout que le président Macron n'a rien annoncé de nouveau : il n'y a aucun budget supplémentaire par rapport à l'année passée et les 420 millions d'euros dédiés à l'égalité femmes-hommes sont prévus depuis longtemps. Ce qui interpelle davantage le collectif féministe, c'est la part réservée à la lutte contre les violences faites aux femmes qui n'est que de 65 millions d'euros, soit 15 % du budget interministériel. "La majeure partie des financements identifiés [...] sont en réalité dédiés à l'égalité professionnelle et à l'éducation à l'égalité (au sens large, pas spécifiquement sur les violences) à l'école", peut-on lire dans l'enquête. Et les militantes de rappeler que les violences faites aux femmes coûtent 3,6 milliards d'euros à l'Etat. Ce qui "fait​ ​pâle​ ​figure", comme elles le soulignent, à côté des 65 millions d"euros alloués.

"Un tour de passe passe"

Emmanuel Macron a également annoncé que le portefeuille de Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'égalité femmes-hommes, serait augmenté de 13 %. "Lorsque​ ​l'on​ ​regarde​ ​le​ ​détail​ ​des​ ​budgets​ ​2017​ ​et​ ​2018,​ ​on​ ​découvre​ ​que​ ​cette augmentation​ ​est​ ​notamment​ ​due​ ​au​ ​fait​ ​que​ [le programme d'action concernant la promotion des droits, prévention et lutte contre les violences sexistes]​ ​contient​ ​maintenant​ ​le financement​ ​de​ ​centres​ ​de​ ​planifications​ ​et​ ​de​ ​conseil​ ​familial (soit 2,8 millions 'euros)", explique encore le collectif. Ce que Caroline de Haas et ses consœurs considèrent comme un "magnifique tour de passe passe budgétaire". Ou la fameuse "poudre de perlimpinpin" ?

Droit de réponse

Avant même la publication du rapport, Marlène Schiappa a attaqué la créatrice d'Osez le féminisme sur Twitter : "Je ne parle pas des associations féministes, je parle de vous. Qui instrumentalisez et déformez jusqu'à plus soif. Cessez d'essayer de nous monter les unes contre les autres. Le tournant historique d'hier autour du Président appelle plus de hauteur."
Contacté par Le Parisien, le cabinet de la secrétaire d'Etat a réfuté les accusations portées par le collectif : "Il est faux de dire que les moyens n'augmentent pas. D'abord comparons ce qui est comparable. Le budget des droits des femmes est l'un des seuls budgets à ne pas avoir de dépenses de guichet. Par exemple : allocations handicap, salaires des enseignants, etc." Et d'ajouter : "Quant à savoir ce que l'on décide de classer dans la lutte contre les violences, cela n'est pas séparable et c'est tout le sens de cette grande cause du quinquennat. Former les professionnels des crèches à la lutte contre les stéréotypes, ce n'est pas directement de la prise en charge des victimes de violences. Pourtant, cela contribue à [les] réduire drastiquement."

Dans un communiqué, les féministes ont finalement reconnu avoir fait une erreur de calcul. "Le budget 2018 dédié aux droits des femmes est stabilisé pour 2018 à 29 779 727 euros. Il était dans le Projet de Loi Finances 2017 de 29 772 326 euros euros (...) Contrairement à ce que nous avons dit, et comme l'ont affirmé à plusieurs reprises Emmanuel Macron et Marlène Schiappa, le budget dédié à l'égalité va augmenter en 2018. De 7401 euros. (LOL)" Inspirées par ce chiffre, Caroline de Haas et ses consœurs ont fait le calcul. "Une dépense supplémentaire de 0,0002 euros par femme est donc prévue pour porter la grande cause du quinquennat. Cela ressemble à une mauvaise plaisanterie."

Voir aussi :