Nouvelle Star dans le viseur du CSA pour une main aux fesses

La jurée Nathalie Noennec a touché les fesses d'un candidat pour vérifier s'il était nu sous son kilt. Une main baladeuse qui a effaré les téléspectateurs de "Nouvelle Star". L'émission de M6 pourrait être sanctionnée par le CSA, qui vient d'ouvrir un dossier d'instruction.

Nouvelle Star, révélateur de talents... et créateur de scandale. Le télé-crochet de M6 fait l'objet d'une instruction par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel après plusieurs saisines de la part du public, choqué par l'agissement de la jurée Nathalie Noennec.
Alors que les auditions battent leur plein mercredi 15 novembre, la directrice artistique et acolyte de Cœur de Pirate, Benjamin Biolay et Dany Synthé est intriguée par le kilt d'un candidat. Elle décide de voir si la légende selon laquelle l'habit écossais se porte sans sous-vêtement est fondée. "Parfois mes collègues font des vérifications techniques. Ce sont des musiciens, des producteurs, là je vais être obligée", explique-t-elle. Devant les yeux ébahis des autres jurés, elle se dirige vers le chanteur amateur. "Je vais faire un contrôle technique léger. Je passe par l'arrière, comme ça", lance-t-elle avant de tâter le postérieur du participant.

Et si c'était Biolay ?

Sur Twitter, alors que le réseau social est encore remué par la vague #balancetonporc, les téléspectateurs s'insurgent et accusent la jurée de harcèlement sexuel. Une soixantaine d'entre eux, d'après Pure Médias, en appelle au CSA. Les Sages ont jugé que ces saisines méritaient bien l'ouverture d'un dossier d'instruction, afin de décider si la chaîne devait être sanctionnée. Ni M6 ni Nathalie Noennec n'ont réagi.

Alors que certains crient au grand n'importe quoi face à ce qu'ils jugent être une blague potache, il faut souligner que le geste de la membre du jury a bien de quoi déranger. Si Benjamin Biolay avait touché les fesses d'une candidate, même sur le ton de l'humour, la polémique aurait été retentissante. Il est donc plutôt rassurant de voir les téléspectateurs réagir face à ce comportement déplacé. Qu'il y ait sanction ou non, la levée de boucliers prouve que les consciences s'éveillent autour des violences sexuelles. Hommes et femmes peuvent aussi bien être coupables que victimes.

Voir aussi :