Les femmes seront les égales des hommes dans 217 ans

Les inégalités entre les genres se creusent pour la première fois depuis 2006. Selon une étude du Forum économique mondial, la femme sera l'égale de l'homme au travail en... 2234. Un constat qui justifie le pessimisme des Français.

Les femmes seront les égales des hommes dans 217 ans
© Dmitriy Shironosov/123RF

Le train vers l'égalité femmes-hommes fait machine arrière. C'est le sinistre constat du Forum économique mondial, qui révèle que pour la première fois depuis dix ans, les inégalités entre les femmes et les hommes s'accentuent. La fondation a publié son rapport annuel sur la parité, en étudiant les cas de 144 pays. Selon l'étude, les inégalités au travail entre les genres ne disparaîtront pas avant 217 ans. L'année dernière, elle pronostiquait qu'en matière d'emploi, la femme serait l'égale de l'homme dans 170 ans. Le combat est (très) loin d'être gagné.

"2017 marque un coup d'arrêt après une décennie de progrès lents, mais constants en termes d'amélioration de l'égalité des sexes", observe la fondation. Dans les quatre domaines étudiés – le travail, l'éducation, la santé et la politique – certaines conclusions sont plus alarmantes que d'autres. Les déséquilibres les plus ardus à surmonter sont ceux qui concernent l'emploi et la santé, alors que les inégalités dans la politique sont les plus flagrantes et pourraient mettre 99 ans à disparaître. Dans le domaine de l'éducation, les femmes pourraient plus facilement être les égales des hommes, puisqu'il serait possible de gommer l'écart entre les genres dans 13 ans.

Infographie: Encore un siècle avant l'égalité hommes-femmes | Statista

La France, bonne élève

Une bonne nouvelle dans ce tourbillon de pessimisme : la France est classée première du G20 en matière de parité, devant l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Canada et l'Afrique du Sud. Dans le classement général, notre pays est 11e sur 144. Une belle avancée, puisqu'il gagne six places par rapport à l'année dernière. À titre de comparaison, en 2006, la France était 70e du classement. Tout n'est pas perdu.

Les Français, pessimistes

Ne vous détrompez-pas, les Français sont conscients de ces inégalités. D'après un sondage Ifop commandé par la fondation Jean Jaurès, ils sont 74% à considérer qu'il y a "encore beaucoup de choses à faire". Les femmes sont encore plus pessimistes que les hommes puisque 82% d'entre elles sont inquiètes, contre 65% de ces messieurs.

Les raisons de cette fatalité ? "L'aggravation des situations discriminatoires", affirme la fondation, qui s'est également penchée sur la perception des Françaises sur les inégalités au travail. D'après l'étude, 22% des femmes affirment avoir été victimes d'une discrimination à l'embauche en raison de leur sexe, contre 7% en 2000. "Il suffit d'une crise économique pour remettre en question l'ensemble des droits des femmes", a commenté Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes, à 20 minutes. Pour 67% des Français, l'égalité salariale est primordiale pour atteindre l'égalité globale. Pourtant, l'écart de salaire entre les femmes et les hommes se creuse.

Voir aussi :