Mort de Simone Veil

Simone Veil, grande figure du féminisme et rescapée de la Shoah, est morte dans la matinée du vendredi 30 juin à son domicile parisien, à l'âge de 89 ans.

Mort de Simone Veil
© SIPA

Un grande femme s'est éteinte. Simone Veil, personnalité féminine et féministe préférée des Français, est décédée le 30 juin au matin à son domicile du 7e arrondissement parisien, à l'aube de ses 90 ans, révèle le JDD. L'information a été confirmée à l'AFP par son fils Jean Veil.

En tant que ministre de la Santé, elle avait fait du droit à l'IVG son fer de lance et a permis sa dépénalisation en France, en 1975. Elle a également été la première présidente du Parlement européen, fonction qu'elle a exercée de 1979 à 1982.

Issue d'une famille juive, Simone Veil – née Jacob – se fait arrêter par la Gestapo à Nice, sa ville natale, alors qu'elle vient de passer son baccalauréat, à l'âge de 16 ans. Elle est envoyée au camp de concentration de Auschwitz-Birkenau, où elle porte le numéro d'immatriculation 78651. Rescapée de la guerre, elle épouse l'avocat Antoine Veil, avec qui elle a eu trois fils, Pierre François, Jean et Nicolas.

Voir aussi :