Boko Haram : 82 lycéennes de Chibok libérées

Plus de 80 Nigérianes ont été libérées après avoir passé trois ans aux mains du groupe djihadiste Boko Haram. Elles faisaient partie des 276 jeunes filles enlevées en 2014.

Boko Haram : 82 lycéennes de Chibok libérées
© Bayo Omoboriowo/AP/SIPA

L'espoir renaît au Nigeria. Après 6 semaines de négociations, la libération de 82 lycéennes de Chibok est devenue réalité le 6 mai. Les jeunes filles ont été maintenues en captivité par le groupe terroriste Boko Haram pendant plus de 3 ans, après un kidnapping de masse de 276 personnes en 2014. Elles ont regagné la liberté en échange de trois membres présumés de l'organisation djihadiste, détenus par les autorités nigérianes. Après avoir été logées dans des baraquements militaires et être conduites vers Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno, elles ont rejoint Abuja afin de rencontrer le président Muhammadu Buhari.

Encore 113 filles de Chibok sont otages. "Ça a l'air d'aller, mais elles ont l'air très maigres. L'une d'entre elles est accompagnée d'un enfant de moins de deux ans. Deux autres ont été amputées" a déclaré à l'AFP, Femi Adesina, membre du groupe d'autodéfense de Banki, ville qui a accueilli les filles avant leur rencontre avec le président. Une déclaration qui ne peut que nous laisser imaginer l'horreur subie par les victimes au cours de ces trois dernières années.

Leur enlèvement avait suscité l'indignation internationale et avait donné naissance au mouvement #Bring Back Our Girls ou "Ramenez nos filles" auquel avait participé de nombreuses personnalités politiques et médiatiques, de Michelle Obama à Jessica Alba en passant par Christiane Taubira et Valérie Trierweiler. 

Voir aussi :