Une femme sur deux a peur de prendre les transports en commun

L'insécurité dans les transports en commun touche plus particulièrement les femmes à en croire la dernière étude réalisée par l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme. Une peur liée aux vols, insultes et harcèlements dont elles sont victimes.

Une femme sur deux a peur de prendre les transports en commun
© estherpoon - 123RF

Personne n'est rassuré à l'idée de devoir arpenter des couloirs souterrains, humides et interminables. Surtout les femmes. Selon l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme (IAU), qui a mené l'enquête sur plus de 10 000 Franciliens, elles déclarent à 56,3% être inquiètes à l'idée de prendre les transports en commun, contre seulement 26,7% des hommes. Au global, 42,3% des personnes interrogées appréhendent les déplacements. Selon l'IAU, si le métro effraie toujours (30,6%), sans étonnement, c'est le RER qui se hisse à la première place des transports en commun les plus flippants (35,1%), alors que le bus (18,7%) et le tramway (13,7%) apparaissent comme étant plus rassurants aux yeux des usagers.

Malgré des chiffres en baisse depuis la dernière étude "victimation et sentiment d'insécurité en Ile-de-France" en 2013 (où 43.7% des gens déclaraient se sentir en insécurité), le constat reste le même : la gent féminine a toujours peur. Quand 100% des femmes révèlent avoir été victimes au moins une fois dans leur vie d'harcèlement sexuel dans les transports, il est légitime de craindre des regards insistants, des sifflements ou des attouchements. Toujours d'après l'IAU, ces peurs personnelles poussent les femmes à renoncer à prendre les transports, quand d'autres se sentent obligées d'adapter leur comportement selon l'heure et la ligne empruntée. Le changement, c'est pour quand ?

Voir aussi :