"Les femmes sont moins intelligentes que les hommes" : l'eurodéputé sanctionné

SEXISME - Un député polonais a tenu un discours résolument misogyne devant le Parlement européen : selon lui, il est normal que les femmes soient moins bien payées que les hommes. En réponse, le président du Parlement lui a infligé des "sanctions sans précédent".

"Les femmes sont moins intelligentes que les hommes" : l'eurodéputé sanctionné
© DPA/ABACA

[Mise à jour du 15 mars 2017 à 12h33] Antonio Rajani, président du Parlement européen, s'est excusé devant l'hémicyle pour "l'ensemble des femmes" le 14 mars, pour les propos misogynes tenus par l'eurodéputé Janusz Korwin-Mikke. Le Polonais aura des "sanctions sans précédent" : il va être privé de 9.210 euros d'indemnités (à 307 euros par jour), sera suspendu pendant 10 jours et ne pourra pas représenter le Parlement pendant 1 an. "La sévérité des sanctions est proportionnée à la gravité des propos qui ont été proférés. Attaquant l'égalité des sexes au cours d'un débat concernant les femmes en séance plénière, qui plus est présidée par une femme, ce sont toutes les femmes qui ont été offensées" a commenté le président.

"Bien sûr que les femmes doivent être moins bien payées que les hommes, parce qu'elles sont plus faibles, elles sont plus petites, elles sont moins intelligentes. Elles doivent moins gagner, c'est tout", a osé lancer le député européen Janusz Korwin-Mikke devant le Parlement à Strasbourg, lors d'un débat portant sur les inégalités salariales. Pour étayer ses propos, l'élu polonais assure que la première femme à se classer dans les Olympiades de physiques dans son pays est à la 800e position. Autre argument de choc : l'absence de femmes dans les 100 meilleurs joueurs d'échec du monde...

Ce discours sexiste et suranné n'a pas manqué de faire réagir sa consœur espagnole Iratxe Garcia Pérez. "Selon votre théorie, je n'aurais pas le droit d'être membre du Parlement. Je sais que vous être très embêté et inquiet que nous, les femmes, puissions représenter des citoyens dans les mêmes conditions que vous", lui-a-t-elle rétorqué, visiblement enervée. Et d'ajouter : "A cette place, je vais défendre les femmes européennes contre les hommes comme vous !"

Janusz Korwin-Mikke n'en est pas à son coup d'essai : en 2015, il a osé déclarer devant l'hémicyle européen que "les femmes ne devraient pas être autorisée à voter"  car elles "sont plus stupides que les hommes".  En plus d'être misogyne, il est aussi eurosceptique et raciste : il a fait salut nazi en concluant l'une de ses prises de parole et a comparé l'arrivée des migrants en Europe à "un déversement d'excréments africains".


Voir aussi :