Les stars s'unissent contre le délai de prescription des crimes pédophiles

Jean Reno, Priscilla Betti, Isabelle Carré... Les stars se mobilisent sur les réseaux sociaux pour mettre un terme au délai de prescription pour les crimes pédophiles, aujourd'hui de 20 ans après la majorité de la victime.

Jean Reno, Bruno Solo, Priscilla Betti, Isabelle Carré ; depuis le 17 janvier, les personnalités françaises sont nombreuses à s'opposer au délai de prescription des crimes pédophiles. Toutes brandissent le même message sur les réseaux sociaux : "Stop Prescription". Simple, mais frappant. A l'initiative de cet élan de solidarité, la comédienne Andréa Bescond, explique son combat sur le blog Lagenerationquiparle : "Le texte de loi sur l'allongement du délai de prescription sur les crimes pédophiles va être de nouveau présenté au Sénat mi-février après avoir été rejeté par l'Assemblée nationale. Nous avons besoin d'une mobilisation publique pour sensibiliser nos sénateurs et sénatrices à l'importance de cette cause."
Pour rappel, en France, le viol d'un mineur de moins de 15 ans est soumis à un délai de prescription de 20 ans après la majorité de la victime. Cette dernière a donc jusqu'à l'âge de 38 ans pour porter plainte contre son agresseur. Au-delà, le coupable ne peut plus être condamné. Dans la plupart des cas, les victimes de viols subissent une amnésie traumatique, les empêchant de se rappeler des faits. Pour elles et les professionnels amenés à les rencontrer, le délai de prescription est vécu comme une injustice. D'où limportance de s'engager pour faire changer les choses, à l'image des stars françaises.

Andréa Bescond est auteure de la pièce de théâtre "Les Chatouilles (ou la danse de la colère)". Dans ce spectacle autobiographique, elle revient sur les viols qu'elle a subis en étant enfant, à travers le personnage d'Odette. Aujourd'hui, elle s'adresse au Sénat pour rendre les crimes sexuels sur mineurs imprescriptibles. Très vite, elle a reçu le soutien sans faille d'un grand nombre de personnalités françaises, dont elle publie les messages en les remerciant. Selon elles, pouvoir porter plainte jusqu'à 38 ans n'est pas suffisant.

Ce projet poignant a prend de l'ampleur au lendemain de l'élection de Roman Polanski à la présidence de la cérémonie des César. Le réalisateur polonais avait fui la justice américaine après avoir été accusé de viol par une jeune fille de 13 ans en 1977. D'autres scandales de pédophilie ont marqué l'année 2016, notamment les accusations pesant sur le Cardinal Barbarin, mais surtout le viol de Flavie Flament alors qu'elle n'avait que 13 ans. Dans sa Consolation, elle révélait avoir été violée par un célèbre photographe. Le délai de prescription étant dépassé, elle ne pouvait plus porter plainte contre son bourreau, par risque d'être accusée de diffamation par ce dernier. Le photographe David Hamilton était pointé du doigt alors qu'il niait les faits. Ce n'est qu'après le décès de son violeur présumé qu'elle a confirmé son identité.

Voir aussi: