Le viol, "acceptable" pour un quart des Européens

Une enquête réalisée par TNS dans toute l'Europe révèle que 27% de ses habitants jugent le viol "acceptable" dans certaines conditions. Affolant et affligeant.

© Katarzyna BiaÅ‚asiewicz

En France, une femme sur sept a déjà été victime de violences sexuelles. Si le nombre fait froid dans le dos, il n'est rien à côté de l'étude menée par l'institut TNS auprès de la population européenne. Après avoir sondé les habitants des 28 pays de l'Union Européenne sur les agressions sexuelles, le résultat est effrayant : 27% estiment qu'un viol peut être "justifié" dans certaines situations comme le fait qu'une femme soit ivre ou droguée, se rende volontairement chez quelqu'un ou porte une tenue légère jugée "aguichante", particulièrement en Hongrie et en Roumanie.

Même inquiétude lorsque l'on sait que 11% des Européens pense que forcer un partenaire à avoir une relation sexuelle ne devrait pas être puni par la loi. En tout, c'est près d'une personne sur 5 qui adopte un comportement culpabilisant envers les femmes évoquant également l'exagération dont elles font preuve lors d'accusations de violences. Quelques jours à peine après la Journée Internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la bataille est donc loin d'être terminée.  

Voir aussi :