Polémique : un tuto de maquillage pour femmes battues au Maroc

La chaîne marocaine 2M a choqué en diffusant des conseils maquillage pour camoufler les hématomes des femmes victimes de violences conjugales.

© 123RF - Oleg Dudko

Voilà une bien drôle de façon de célébrer la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Le 25 novembre 2016, la chaîne 2M au Maroc a mis à l'antenne une séquence surréaliste lors de son émission matinale Sabahiyate. On peut y voir une séance de maquillage bien particulière puisqu'elle a pour objectif de dissimuler les marques des coups subis par les femmes de la part de leur mari. Une intervenante au visage faussement tuméfié assise sur un fauteuil reçoit donc en plateau des conseils beauté de la part de la présentatrice.  

Mais qu'il faille utiliser un fond de teint vert ou un correcteur orange, là n'est pas le véritable problème. Faut-il véritablement remercier la présentatrice de l'émission qui déclare qu'elle espère "avoir donné des solutions aux femmes qui ont besoin de ces conseils, afin qu'elles puissent, elles aussi, continuer à vivre et se rendre à leur travail" ? Cela n'a pas été la réaction de bon nombre d'internautes qui se sont insurgés contre cet épisode jugé au mieux hors de propos, au pire totalement absurde.
Un tuto pour apprendre aux hommes à ne pas frapper leur conjointe n'aurait-il pas été bien plus judicieux ? De toute évidence si, plutôt que d'expliquer aux femmes comment vivre avec cette violence intolérable...

Si bien que la chaîne marocaine a décidé de présenter ses excuses quelques jours après la diffusion de la séquence : "La direction estime que cette rubrique est complètement inappropriée et comporte une erreur d'appréciation éditoriale compte tenu de la sensibilité et de la gravité du sujet de la violence faite aux femmes."

Cette affaire ne peut que rappeler l'urgence de la situation au Maroc, où selon l'ONG Human Rights Watch, près de deux tiers des femmes ont déjà été victimes de violences, qu'elles soient physiques, psychologiques ou encore sexuelles.

Voir aussi :