Ashley Graham : une Barbie au top pour la bonne cause

La maison Mattel a créé une poupée Barbie à l'effigie du mannequin grande taille Ashley Graham. Une révolution nécessaire qui brise les tabous du corps parfait.

© Arroyo - OConnor /AFF/ABACA

La poupée Barbie a longtemps fait rêver les petites filles du monde entier, mais sa popularité se réduit comme peau de chagrin. En cause : la plastique, au sens littéral, jugée irréaliste de sa mascotte. Mattel, société qui produit le jouet, a entendu les réclamations des consommateurs et créé de nouvelles silhouettes, dont l'une à l'effigie de la magnifique Ashley Graham, un mannequin taille 46

Si la jeune femme de 29 ans assume aujourd'hui ses jolies rondeurs, cela n'a pas toujours été le cas : "Est-ce que j'aurais porté un regard différent sur mon corps si j'avais joué avec des Barbie qui me ressemblaient davantage ? Est-ce que j'aurais mieux accepté mes cuisses, mes bras enrobés, mon ventre ? Probablement", affirme-t-elle au magazine Hollywood Reporter, taclant les exigences que l'industrie de la mode et de la beauté fait peser sur le corps des femmes.

 

Thighs touching, round hips, arms and tummy!! Thank you @Mattel and @Barbie for immortalizing me into plastic! #beautybeyondsize

Une photo publiée par A S H L E Y G R A H A M (@theashleygraham) le

Ainsi, la voluptueuse brune a posé ses conditions pour la fabrication : "C'était important que la Barbie me ressemble autant que possible. Les cuisses qui se touchent étaient un moyen de montrer aux jeunes filles que ce n'est pas grave, en dépit de ce que dit la société sur le Thigh Gap", l'un des nombreux défis corporels (et stupides) devenus viraux sur les réseaux sociaux. L'époque du succès de la grande blonde aux mensurations de rêve sans aucun défaut serait-elle révolue ? Les brunes ne comptent définitivement pas pour des prunes.

Voir aussi :