Donald Trump, élu président des Etats-Unis

ELECTIONS AMERICAINES - Les sondages donnaient Hillary Clinton gagnante dans la course à la Maison-Blanche. Pourtant, au milieu de la nuit, Donald Trump est passé devant la candidate démocrate pour devenir (bientôt officiellement) le 45e président américain.

©  JONATHAN ALPEYRIE/SIPA

Stupeur générale. Dans la nuit de mercredi 9 novembre dans la nuit, le candidat républicain a fait mentir toutes les estimations en remportant les élections américaines. Alors qu'Hillary Clinton partait largement en tête dans les sondages (avec 90% des voix tout de même), l'hommes d'affaires s'est imposé dans les urnes. Il devient donc le 45e président des Etats-Unis, après une nuit de suspense résumée en une infographie :

Le magnat de l'immobilier, connu pour ses sorties misogynes, homophobes et racistes, s'apprête à succéder à Barack Obama dans le bureau ovale suite à une campagne en dents de scie. Pour rappel, Donal Trump a été accusé de plusieurs agressions sexuelles. Ses principales volontés pour son pays ? Punir les femmes qui avortent, construire un mur à la frontière du Mexique et interdire l'accès aux Etats-Unis aux musulmans.

Voici pourquoi au moment des premiers résultats, l'expression "gueule de bois générale" s'est imposée. Dans les rues américaines, du côté des pro-Clinton, on évoque une "hérésie". L'ambassadeur français aux Etats-Unis a même tweeté "un monde qui s'effondre".

Aux alentours de 8h30, alors que les votes des derniers Etats étaient encore attendus, les équipes d'Hillary Clinton ont annoncé qu'elle ne prendrait pas la parole avant le lendemain. Elles ont également laissé entendre une contestation des résultats.
"Make America great again" était la promesse de Donald Trump. Bon courage.

Voir aussi :