iPass Contraception : un site pour faciliter l'information des jeunes

Face à la multiplicité des sources d'informations en matière de sexualité, parfois matière à confusion pour les jeunes, la région Ile-de-France a mis en place un outil unique pour leur garantir une information fiable. Grâce à l'iPass Contraception, garçons et filles peuvent trouver les réponses à leurs questions en matière de contraception, d'avortement ou de MST.

© iPass Contraception

Oublié le Pass Contraception, mis en place en 2011 et supprimé en avril. Ce dispositif – présenté sous la forme d'un chéquier distribué aux infirmières de lycées pour délivrer des contraceptifs et dépistages gratuits – a montré ses limites, notamment parce qu'il ne garantissait pas l'anonymat des lycéens qui s'en servait. Ceux-ci craignaient de se voir attribuer l'étiquette "sexuellement actif". Pour coller au mieux aux besoins et usages des jeunes de 2016, la région Ile-de-France a lancé l'iPass Contraception, un site internet et une application smartphone offrant un anonymat total à ses utilisateurs, afin de renforcer l'information et la prévention des jeunes.

Une initiative motivée par les chiffres élevés de la contraception d'urgence dans la région ; 56% des Franciliennes entre 15 et 25 y ont recours, contre 39% dans le reste de la France. Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d'Ile-de-France, et Farida Adlani, vice-présidente à la Région, chargée de l'Action sociale, de la Santé et de la Famille, ont présenté ce nouveau dispositif mardi 18 octobre.

Plate-forme égalitaire

Sur cette plate-forme, conçue dans une logique égalitaire et "destinée à être utilisée par les hommes comme par les femmes", les internautes trouveront des informations autour de 7 thématiques : les adresses des lieux de conseil en matière de sexualité, des informations sur la contraception, la pilule d'urgence, la grossesse, l'IVG, le dépistage de maladie et les endroits où trouver des préservatifs. Pour le moment, l'iPass Contraception recense 354 centres de planification familiale, plus de 100 pharmacies et 18 Maisons des adolescents. Il donne également les coordonnées et horaires d'ouverture de ces établissements, décalés de ceux des établissements scolaires pour permettre aux lycéen(ne)s de pouvoir s'y rendre.

Basé sur un système de géolocalisation, l'iPass Contraception permet aux internautes de trouver la pharmacie ou le centre de planning familial le plus proche de chez eux. L'ensemble de ces informations apparaît sous la forme d'une cartographie inédite et intuitive. A terme, Valérie Pécresse espère pouvoir inclure les coordonnées de sages-femmes et de gynécologues, ainsi que des médecins généralistes exerçant dans la région, en excluant, évidemment, ceux qui ont exprimé leur opposition à l'IVG.  

Le site n'en est pour le moment qu'à sa première version. Valérie Pécresse pense déjà à l'étape suivante, qui permettra une actualisation des informations en temps réel.

© Aperçu de la page d'accueil

Voir aussi :