Cécile Duflot, refoulée par les écolos

Politique – Cécile Duflot, ex-ministre de François Hollande, a été éliminée dès le premier tour de la primaire EELV. Les dessous d'une grave déconvenue.

© SIPA

Ils étaient quatre candidats à se présenter à la primaire 2016 d'Europe Ecologie-les Verts  (EELV) : Karima Delli, Yannick Jadot, Michèle Rivasi, et Cécile Duflot. Les résultats sont tombés le mercredi 19 octobre : Yannick Jadot et Michèle Rivasi se qualifient pour le second tour de la primaire, Karima Delli arrive dernière. Quant à Cécile Duflot, elle n'est qu'en troisième position. Elle est donc éliminée dès le premier tour.

Fiasco et déception

Un échec cuisant pour l'ambitieuse Cécile Duflot, ancienne secrétaire nationale du parti écologiste de 2006 à 2012, avant de rejoindre le gouvernement de Jean-Marc Ayrault en tant que ministre du Logement et de l'Egalité des territoires. Mais sa volonté d'autonomisation et de prise de pouvoir du parti EELV, couplée à des désaccords profonds avec le nouveau premier ministre Manuel Valls, avaient poussé l'ex-ministre à quitter brutalement le gouvernement socialiste en 2014.

A la suite de cette rupture, l'objectif était clair : prendre la tête des Verts pour se présenter à la future Présidentielle. Une ambition réduite à néant après le coup de tonnerre des résultats : Cécile Duflot, pourtant considérée par beaucoup comme favorite, doit faire une croix sur ses projets pour 2017. 

Coup dur et découvertes 

La finale de la primaire EELV se jouera donc entre deux personnalités moins médiatiques : Yannick Jadot et Michèle Rivasi, deux députés européens élus depuis 2009. Le premier, âgé de 49 ans, était le principal concurrent de Cécile Duflot. Ex-directeur des campagnes de Greenpeace France et proche de Daniel Cohn-Bendit, il souhaite applique rune écologie "aimable", "bien perçue par les militants et les sympathisants". La seconde, ancienne député socialiste, a 63 ans et a fondé la Commission de recherche et d'information indépendant sur la radioactivité suite à la catastrophe de Tchernobyl en 1986. Elle prône une écologie "concrète, qui protège les gens". 

Lequel de ces deux visages de l'environnement représentera les Verts dans la course à l'Elysée ? Réponse le 7 novembre prochain. 

Voir aussi :