Hillary Clinton vs. Donald Trump : débat présidentiel entre tension et misogynie

A tout juste un mois du scrutin, Hillary Clinton et Donald Trump se sont affrontés lors d'un deuxième débat, le 9 octobre. Un face-à-face tendu qui a tourné au règlement de comptes avec, en toile de fond, une vidéo révélant de nouveaux propos sexistes du candidat républicain.

© Julio Cortez/AP/SIPA

Dans tout juste un mois, les États-Unis éliront leur nouveau président. Qui de Hillary Clinton ou de Donald Trump succédera à Barack Obama à la Maison-Blanche ? Les deux candidats de l'élection américaine se sont affrontés lors d'un deuxième débat télévisé, à l'université Washington de Saint-Louis, dimanche 9 octobre.
Signe de la tension ambiante, avant de prendre la parole, la démocrate et le républicain ne se sont pas serrés la main. Pendant 90 minutes, les candidats ont répondu aux questions d'un panel d'électeurs indécis et d'internautes. Loin d'élever le débat politique, la rencontre a tourné aux règlements de compte avec, en toile de fond, les énièmes propos sexistes et la misogynie du milliardaire. 

"Je respecte les femmes et les femmes me respectent", assure-t-il pourtant. C'est l'une des phrases les plus surréalistes à mettre au crédit de Donald Trump dimanche soir. Sans oublier celle prononcée alors qu'il laisse Hillary Clinton s'exprimer en premier - "je suis un gentleman" - provoquant l'hilarité du public.
Car quelques heures plus tôt, le Washington Post a publié une vidéo datant de 2005, dans laquelle Donald Trump échange des propos graveleux avec le présentateur Billy Bush, dans les coulisses de l'émission Access Hollywood. Trump y déclare que "quand on est une star, les femmes vous laissent tout faire", y compris les embrasser sans leur consentement et les "attraper par la chatte". Cette déclaration, légitimant le harcèlement et les agressions sexuelles, provoque l'hilarité de l'animateur.

Devant les citoyens américains, dimanche soir, Donald Trump s'excuse tout en minimisant la portée de ses paroles, évoquant des "propos de vestiaires" avant d'enchaîner sur... l'Etat islamique et d'attaquer Bill Clinton, face à sa rivale, impassible. "Moi, ce n'était que des mots, lui, il s'agissait d'actions. Dans l'histoire de la politique américaine, il n'a jamais existé quelqu'un au comportement aussi violent envers les femmes que lui". Trump avait ouvert les hostilités avant le débat en tenant une conférence de presse entouré de 4 femmes accusant l'ancien président américain d'agressions sexuelles. Ou comment rabaisser son adversaire à son mariage.

© Evan Vucci/AP/SIPA

"Quand ils s'abaissent, nous nous élevons"

Durant le débat, la différence d'attitude entre les deux candidats est flagrante. Lui reste debout et tourne sur le plateau comme un lion en cage. Elle s'assied quand elle n'a pas la parole, observe attentivement le milliardaire et prend des notes. Une opposition qui se retrouve aussi dans le discours. À chaque question, quand Clinton répond posément et expose son programme, Trump botte en touche. Au lieu de proposer des solutions, il fustige les manquements de la Secrétaire d'Etat et la pointe du doigt d'un ton accusateur.

Hillary Clinton garde le sourire et reprend à son compte la formule de Michelle Obama ("Quand ils s'abaissent, nous nous élevons")mais les observateurs sont formels : jamais un tel niveau de violence verbale n'avait été atteint lors d'un débat de cette importance. Et les internautes sont lucides. "Preuve est faite qu'une femme peut travailler dur, être la meilleure dans son domaine et devoir toujours affronter un homme moins qualifié pour le même boulot", commente l'une d'eux. 

Les chiffres dans tout ça ? A chaque question, Hillary Clinton et Donald Trump avaient 2 minutes pour répondre. Tout au long de la soirée, Trump s'est indigné, affirmant que les modérateurs lui coupaient la parole alors qu'ils laissaient Clinton s'exprimer. À l'arrivée, le milliardaire a parlé une minute de plus que sa rivale : 40 minutes contre 39. Ce temps de parole supplémentaire n'aura pourtant pas suffit à convaincre les électeurs. Selon un sondage You Gov, Hillary Clinton a dominé le débat pour 47% des Américains (contre 42% pour Donald Trump). 

La troisième confrontation aura lieu le 19 octobre à Las Vegas. Hillary Clinton et Donald Trump y abattront leurs dernières cartes avant le coup de poker final du 8 novembre.

Voir aussi :