Violences sexuelles : les femmes, sommées d'éviter les jupes en Inde

Le ministre de la Culture et du Tourisme indien, Malesh Sharma, encourage les touristes féminines à ne pas porter de jupe pendant leur voyage. Un conseil aberrant dans un pays où le viol est monnaie courante.

© Andrey Bayda/123RF

Viols collectifs, attouchements en pleine rue, violences gratuites : la sécurité des femmes est à déplorer en Inde.  C'est pourquoi le ministre de la Culture et du Tourisme, Malesh Sharma, a décidé de faire passer un nouveau message à l'adresse de la gent féminine. Il a déclaré au cours d'un débat officiel sur la sécurité des visiteurs étrangers dans son pays : "Pour leur propre sécurité, les touristes ne devraient pas porter de robes courtes et de jupes." Un conseil qui n'a pas tardé à faire jaser dans les médias locaux et l'opinion publique. Pourquoi serait-ce à une femme de changer de tenue quand les hommes qui commettent ces actes atroces restent impunis et ne changent pas de mentalités ? Pour justifier ces propos, Malesh Sharma a expliqué : "La culture indienne est différente de la culture occidentale."
Cet événement n'est pas une exception. Le ministre indien avait déjà fait débat il y a quelques mois en s'insurgeant et en pénalisant les Indiennes qui sortaient de chez elles la nuit tombée. Bien que le Parlement indien ait adopté le 22 mars 2013  une loi "anti-viol" qui condamne les agresseurs à la prison à perpétuité ou à la peine de mort, en cas de décès de leur victime, les crimes demeurent impunis. Selon les statistiques criminelles nationales, 92 femmes sont violées chaque jour en Inde.

© Andrey Bayda/123RF

Voir aussi :