Omran, 5 ans, symbole de l'horreur du conflit syrien

La photo et la vidéo du sauvetage d'Omran font le tour du web depuis le 18 août. Le petit garçon de 5 ans a survécu à un bombardement à Alep, en Syrie. Hagard, il tente de retrouver ses esprits dans une ambulance.

© Capture d'écran Youtube

Impossible d'oublier son visage, ou de détourner le regard. Couvert de poussière, en état de choc et la frimousse ensanglantée, Omran est assis dans une ambulance. Il ne semble pas comprendre ce qui vient de lui arriver et il lui faut quelques secondes pour réaliser qu'il saigne. Le petit garçon de 5 ans a survécu à un raid aérien à Alep, en Syrie. Il a fallu près d'une heure pour le dégager des décombres. Le correspondant du journal britannique The Telegraph, à Alep, a précisé qu'Omran avait pu être soigné et était sorti de l'hôpital. 
La photo et la vidéo de cette séquence, diffusée par le groupe activiste AMC (Aleppo Media Centre) émeut la Toile depuis le 18 août et le cliché fait la Une de nombreux titres de presse partout dans le monde, vendredi 19. 
Près d'un an après le cliché d'Aylan Kurdi, retrouvé échoué à 3 ans sur une plage turque, cette nouvelle photo a la même force, à la fois tragique et symbolique. Parce qu'elle donne un visage à un conflit désormais réduit à une simple brève au journal de 20 heures. Parce qu'elle rappelle à nous une guerre qui nous semble lointaine.             
Depuis le début du conflit en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 290 000 morts et poussés des millions de Syriens à l'exil. Des chiffres parfois obscurs auxquels la photo d'Omran donne un visage terriblement réel. 

© Capture d'écran Youtube