Tokyo, pour la première fois dirigée par une femme

ÉLECTIONS - Le nouveau gouverneur de la ville de Tokyo a été élu le 31 juillet 2016. Ce même jour, Yuriko Koike est entrée dans l’Histoire. Cette ancienne ministre de 64 ans est la première femme élue à ce poste à Tokyo.

© Okauchi/Shutterstock/SIPA

Tokyo vient d'élire son nouveau gouverneur pour 4 ans. Elle s'appelle Yuriko Koike et bouscule le monde politique tokyoite en devenant la toute première femme à diriger la ville. Ces élections, anticipées suite de la démission en juin de Yoichi Masuzoe, impliqué dans une affaire de détournement de fonds, ont enregistré le nombre record de vingt candidats que la nouvelle élue a devancé haut la main.
"
Je mènerai la politique de Tokyo d'une manière sans précédent, ce sera le Tokyo que vous n'avez jamais vu [...] J'ai appelé à un Tokyo où chacun peut briller, des enfants aux personnes âgées et aux handicapées, afin que la vie de tous devienne meilleure" : c'est en ces mots que la conservatrice Yuriko Koike a convaincu les électeurs, lassés des scandales financiers par lesquels les trois derniers gouverneurs ont été éclaboussés.
Appelant à plus de transparence et d'honnêteté, l'ancienne ministre de l'Environnement et de la Défense a également mis en avant l'organisation des Jeux Olympiques de 2020, que la capitale japonaise accueillera et dont le coût faramineux fait déjà polémique : "Je voudrais revoir les bases du budget, afin que les habitants de Tokyo voient clairement ce qu'ils vont devoir payer."
Mais ce statut de pionnière n'est pas une première pour elle : déjà en 2007, l'ex-journaliste était élue ministre de la Défense et cassait la lignée masculine qui l'avait précédé. Rien d'étonnant lorsque l'on jette un œil à son parcours. Diplômée en sociologie de l'Université du Caire, parlant couramment l'anglais et l'arabe, elle a interviewé le dictateur Mouammar Kadhafi et Yasser Arafat pour la télévision avant de se lancer en politique en 1992. Elle est nommée ministre de l'Environnement en 2003 avant de prendre la tête de la Défense et d'obtenir, aujourd'hui, le poste de gouverneur. Un nouveau vent souffle sur Tokyo. 

Yuriko Koike © Okauchi/Shutterstock/SIPA

Voir aussi :