Agressions sexuelles à Cologne : 1 200 femmes victimes au Nouvel an

Un récent rapport des autorités allemandes dénombre plus de 1 200 femmes victimes d'agressions sexuelles durant la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne. Un chiffre effarant, qui ne cesse d'augmenter, alors que les coupables n'ont pour la plupart pas encore été arrêtés.

© Heiko Küverling/123RF

C'est un nombre qui ne finit pas d'augmenter et qui n'est pas prêt d'être oublié des mois après les faits. Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, des centaines de femmes ont été agressées aux abords de la gare de Cologne en Allemagne. Des faits qui ont bouleversé et laissé le pays en état de choc. Alors que le ministre de la Justice, Heiko Maas, a assuré à l'époque qu'il s'agissait "d'une nouvelle forme de criminalité organisée", force est de constater que les autorités sont vraiment dépassées par les événements. Un nouveau rapport publié le 10 juillet 2016 par la police allemande fait état non pas de centaines de plaintes, mais bel et bien d'au moins 1 200 victimes. Ce document officiel a été diffusé par les médias locaux et relayé par le Washington Post

A en croire les chiffres avancés par la police, pas moins de 2 000 hommes auraient commis les faits. Un constat alarmant qui fait froid dans le dos. D'autant plus que le président de la police fédérale allemande, Holger Münch, a déclaré dans un communiqué : "Nous devons nous attendre à ce que de nombreux crimes ne puissent jamais faire l'objet d'une enquête." En réaction à ce scandale, le Parlement allemand a revu sa définition juridique du viol dans le Code pénal. Qualifiée de "relation sexuelle obtenue par la violence, par une menace portant sur la vie ou l'intégrité corporelle", la caractérisation légale du viol est devenue le 7 juillet 2016 : "tout acte sexuel commis contre la volonté identifiable d'une personne est considéré comme une infraction pénale"

Voir aussi :