Mom hair : un concept à s'arracher les cheveux

SCANDALE - Dans un article du "New York Times", une journaliste s'insurge contre le "Mom Hair", une coupe de cheveux courte spécifique aux jeunes mamans, qui compromettrait leur féminité. De quoi nous hérisser le poil.

© 13RF

"Dans la mode il y a le 'mom jeans'. Désormais, la beauté a son équivalent : le 'mom hair". Vous l'avez probablement vue dans les centres commerciaux de banlieue : ce carré long derrière et plus court devant, qui devrait paraître classe, mais qui est inévitablement ringard." Ainsi s'ouvre un article du très sérieux New York Times, s'insurgeant contre le phénomène du "Mom Hair", soit la "coupe de cheveux de maman" que les jeunes mères, trop épuisées par leur quotidien et leur bébé, adopteraient par facilité.

En plus de dire que cette tendance est moche, la journaliste – avec interview d'un coiffeur à l'appui – tente de dicter aux jeunes mères ce qu'elles devraient faire après leur accouchement. "La première chose que les mamans font, c'est couper leurs cheveux. Elles se sentent moches à cause de leur corps et elles veulent retrouver confiance en elles. Mais se couper les cheveux est clairement une mauvaise idée", analyse le styliste capillaire. Et d'ajouter : "Ce n'est pas seulement la coupe qui change. Votre corps aussi. Votre poids ne sera certainement pas celui que vous aimeriez retrouver. Et la vérité, c'est que des longs cheveux peuvent distraire alors que plus vous coupez, moins vous pouvez cacher ce qu'il y a à cacher."  En somme, en plus de s'occuper de leur nourisson, les jeunes mamans pourraient un minimum prendre soin d'elles et avoir une coupe de cheveux acceptable. Des propos à s'arracher les cheveux, qui cherchent (encore et toujours) à faire culpabiliser les femmes sur leur physique.

Le New York Times n'a pas coupé au bad buzz : sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont réagi (non sans ironie) à cet article, en alimentant le hashtag #MomHair. Qui plus est, un journaliste du site américain Salon a rappelé qu'il y a à peine un an, le journal célébrait le "dad bod", soit "la bedaine de papa", arguant qu'il fallait louer les corps imparfaits, avant d'inviter les internautes d'envoyer des photos de leurs bidons. Deux poids, deux mesures... Un poil sexiste le NY Times ?

(Avec ma "Mom Hair" ringarde et ma terrible bedaine de maman, je suis surprise qu'ont m'ait acceptée au travail.)

(J'arbore ma "Mom Hair" d'été et j'en suis fier)

Voir aussi :