Viol : l'ex vice-président du Congo condamné à 18 ans de prison

La Cour pénale internationale vient de condamner Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président de la République du Congo, à 18 ans de prison pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

© Jerry Lampen/AP/SIPA

Le viol, même en temps de guerre, est désormais condamné. En mars 2016, Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président de la République du Congo, était reconnu coupable de crimes de guerre et crimes contre l'humanité. En 2002, les soldats des troupes qu'il dirigeait ont torturé, abusé sexuellement et violé de nombreuses victimes, profitant de l'opportunité d'un climat chaotique pour faire passer ces atrocités sous silence. Jean-Pierre Bemba souhaitait apporter du renfort au président de la République Centrafricaine Ange-Félix Patassé, alors menacé d'un coup d'État, en préférant fermer les yeux sur les agissements intolérables de ses hommes. 
Le Mouvement de libération du Congo de Jean-Pierre Bemba est désormais associé à un massacre dont le chef vient de connaître quelques-unes des conséquences. La procureure de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda, a condamné l'accusé à 18 ans de prison. Ses avocats ont décidé de faire appel. 

Jean-Pierre Bemba © Jerry Lampen/AP/SIPA

Voir aussi :