Affaire Denis Baupin : trois élues portent plainte

Les femmes politiques Sandrine Rousseau, Isabelle Attard et Elen Debost attaquent Denis Baupin en justice pour agression et harcèlement sexuels.

© EREZ LICHTFELD/SIPA

L'affaire est désormais judiciaire. Après les accusations de plusieurs salariées de l'Etat contre l'écologiste Denis Baupin, trois d'entre elles ont décidé d'aller plus loin dans leur démarche. La députée Isabelle Attard, l'adjointe au maire du Mans Elen Debost et la porte-parole d'Europe-Écologie les Verts Sandrine Rousseau ont porté plainte contre l'ancien vice-président de l'Assemblée nationale pour harcèlement et agression sexuels.
"Après avoir surmonté la culpabilité de ne pas avoir parlé tout de suite, je surmonte celle de ne pas avoir déposé plainte", a déclaré Elen Debost à Mediapart. Elle fait partie des 8 femmes à avoir dévoilé les agissements de l'homme politique dans une enquête commune du site internet et de France Inter. Cette plainte intervient quelques jours après que 5 autres élues sont également sorties du silence pour témoigner des gestes déplacés du mari d'Emmanuelle Cosse. Ce qui élève le nombre de victimes présumées à 13. La Brigade de répression de la délinquance sur la personne, déjà chargée de l'enquête préliminaire ouverte suite aux premières accusations, a été saisie pour la suite des investigations.
Alors que les plaignantes révélaient des SMS plus que déplacés et des actes répressibles il y a plusieurs semaines, Denis Baupin a donné sa version des faits dans une interview pour L'Obs publiée mercredi 1er juin. L'homme politique y évoque des "jeux de séduction" et des "compliments". Il dément être "le DSK des Verts". De son côté, Emmanuelle Cosse n'écarte pas la possibilité d'un "règlement de comptes politique". La justice tranchera.

Sandrine Rousseau © EREZ LICHTFELD/SIPA

En vidéo : Denis Baupin porte plainte pour diffamation

Voir aussi :