"Battre légèrement" sa femme risque de devenir légal, au Pakistan

Les instances religieuses pakistanaises veulent instaurer un nouveau projet de loi qui autoriserait les hommes à "battre légèrement" leurs épouses si ces dernières n’exécutent pas leurs ordres.

©  joserpizarro/123RF

Des responsables religieux du Conseil de l'idéologie islamique (Council of Islamic Ideology, CII) ont proposé un nouveau projet de loi.  Il s'agirait d'autoriser les citoyens du Pakistan à "battre légèrement" leur compagne si elle désobéit. Ce conseil, qui est chargé d'aider les députés, ne plaisante pas avec les devoirs conjugaux.  Le journal anglophone pakistanais Dawn explique ainsi que si une femme "refuse un rapport sexuel ou si elle ne prend pas de bain après", elle risque d'être battue. La sage épouse doit également s'acquitter des tâches ménagères sans rechigner. 
Qu'on se rassure cependant : le président du Conseil Maulana Muhammad Khan Sherani indique que "battre légèrement" est un terme qui fait référence à des objets sans grand danger tels qu'une écharpe, un chapeau, un vêtement. Bref, il ne faut donc pas craindre d'impact physique... du moins, c'est ce que Sherani veut faire croire. La Commission pakistanaise des droits de l'homme n'a pas tardé à s'insurger : "Il est difficile de comprendre comment une personne saine d'esprit pourrait croire qu'il faut plus d'encouragements et de justification aux violences faites aux femmes au Pakistan."

Les femmes, victimes au Pakistan ©  joserpizarro/123RF

Voir aussi :