La Fête des voisins, événement convivial ou source de querelle ?

Votre voisin au joli minois vous a toujours fait de l’œil ? Il est grand temps de sauter le pas. Vendredi 27 mai, la Fête des voisins bat son plein. Si en 2015, la participation des Français était minime, l’édition 2016 va ramener du monde au balcon.

© kzenon

Vous ne saviez pas quoi faire pour la soirée du vendredi 27 mai ? C'est tant mieux. Aujourd'hui, c'est la Fête des voisins : l'occasion parfaite pour apprendre à connaître ces personnes qui vivent presque avec nous et qu'on ne fait pourtant que croiser. En 2015, cette célébration de la vie de quartier,lancée en 1999, n'avait pas fait rêver puisque seuls 27% des Français avaient joué le jeu. Cette année, l'événement s'annonce plus prometteur. D'après un sondage réalisé par Mobeye auprès de 2 000 Français, 47% d'entre eux envisagent de sympathiser avec leur voisinage. Malgré le peu de communication autour de ce moment de partage, la grande majorité des interrogés est plutôt partante pour trinquer à la porte d'à côté, avec 79% d'avis favorables. Si pour 2%, ce rassemblement est synonyme de querelles, 6% estiment que la fête des voisins est un parfait contexte pour une réconciliation, quand 57% évoquent le partage et 73%, la convivialité. Pour les plus réticents, autant voir le verre à moitié plein : 58% des voisins ne sont pas tolérants sur le tapage nocturne selon une étude AVendreALouer.fr. Ce soir est donc votre soir ! Personne ne jouera les rabat-joie pour une musique un peu trop forte… Pour une fois ! Joyeuse Fête des voisins !

Fête des voisins © kzenon/132RF


Voir aussi :