Le pape François favorable à la féminisation de l’Église

RELIGION - Jusqu’à présent, les femmes n’avaient que peu de place au sein de l’Église, mais il pourrait y avoir du changement. Le pape François vient de nommer une commission afin d'examiner et de faire évoluer la situation des femmes diacres.

© POL EMILE/SIPA

[Mise à Jour du 2 août 2016] Après les mots, les actes. Le 2 août 2016, le pape François a nommé une commission d'étude sur le rôles des femmes diacres dans l'Église catholique. Celle-ci est composée de 13 membres, dont 6 femmes. Selon le Vatican, l'organe sera chargé d'examiner les attributions des femmes qui ont occupé ces fonctions "aux premiers temps de l'Eglise" et d'amorcer une réflexion sur la manière de leur donner plus de responsabilités aujourd'hui. Après un message de paix énoncé aux Journées Mondiales de la Jeunesse à Cracovie, le pape François continue donc son pèlerinage vers l'évolution.
"Ce serait bien pour l'Église de clarifier ce point. Je suis d'accord" : tels sont les mots employés par Sa Sainteté Jorge Bergoglio au mois de mai pour évoquer la problématique de la place des femmes au cœur de la religion catholique. En effet, le souverain pontife n'est pas opposé à l'idée que des femmes montent en grade dans les rangs afin d'augmenter la parité au sein de l'Église. Si les futures concernées ne peuvent espérer pour l'instant devenir prêtres, premier degré du sacrement, elles ont le droit d'aspirer au second, celui de diaconesse. Ce statut ne leur permet ni confessions ni célébrations d'eucharistie, mais leur donne le droit de célébrer mariages, baptêmes et obsèques. L'entrée des femmes dans le corps religieux serait une première et viendrait alléger le diaconat qui fait pour l'instant appel à des hommes mariés pour soulager le manque d'effectifs. Après les innombrables scandales pédophiles qui ont entaché l'Église, le pape François tenterait-il de redorer le blason de l'institution ?

Pape François © POL EMILE/SIPA

Voir aussi :