Les femmes, moins motivées pour le sport que les hommes ?

Des scientifiques ont récemment tenté de démontrer que les femmes sont moins sportives que les hommes. A en croire leur étude, elles auraient moins de volonté à exercer des activités physiques. Vraiment ?

© Jozef Polc/123RF

Les femmes seraient moins motivées que les hommes pour le sport. C'est ce que révèle une étude menée par des chercheurs du Grand Valley State University aux États-Unis, publiée pour la première fois le 27 avril 2015. Ces scientifiques supposent d'après des études ethnologiques, psychologiques et sociologiques antérieures que les femmes sont moins conditionnées aux activités sportives en raison de l'évolution de notre espèce. En clair, les hommes serait évolutivement plus motivés et intéressés que les femmes par ces occupations. Une nouvelle qui risque de créer la controverse auprès de toutes les athlètes féminines mais aussi chez les joggeuses du dimanche. La théorie évolutive fait référence à l'ouvrage de Charles Darwin De l'origine des espèces ,qui dit que les espèces évoluent dans le temps et s'adaptent. 

Les femmes sur le banc de touche

Ces chercheurs se basent sur la sous-représentation systématique des femmes dans les activités sportives : elles sont 2 fois moins que les hommes, dans 50 des pays observés. Est-ce pour autant qu'elles aspirent significativement moins au sport ? Quelles sont les causes de ce manque d'attrait chez la gent féminine ? Selon les chercheurs américains, c'est d'une part la pression sociale patriarcale et le déterminisme évolutionnaire qui sont à l'origine de ce dérèglement. Les hommes feraient donc du sport pour exercer leur domination et les femmes préfèreraient observer les hommes quand ils font de la gonflette, par exemple, pour évaluer leurs qualités physiques voire reproductives. Quelle belle comparaison au monde animal ! Ici, il n'est question que de prédispositions, telles que la force, les mensurations ou le développement musculaire obtenu au cours de l'évolution de l'Homme, mais ils n'abordent pas la motivation en elle-même.
Pas sûr que cette théorie soit très bien accueillie. Amélie Mauresmo, Serena Williams, Laure Manaudou... toutes vont être contentes d'apprendre qu'on les sous-estime par rapport à leurs congénères masculins. 

Les femmes moins motivées pour le sport ? © Jozef Polc/123RF

Voir aussi :