Iran : la voix des femmes s'élève au Parlement

Pour la première fois en Iran, le nombre de femmes élues au Parlement est désormais plus élevé que celui des religieux. Un nombre record, qui témoigne d'une avancée historique.

© joserpizarro/123RF

Alors qu'elles n'étaient que 9 sur 290 députés avant les élections législatives en février 2016, les femmes ont donné de la voix pour obtenir plus de places au Parlement de la République islamique d'Iran. Et elles y sont parvenues : le nombre d'élues est passé à 17. Une évolution qui s'ajoute à l'élection de la première femme vice-présidente Massoumeh Ektabar.
À partir de maintenant et pour la première fois, elles dépassent le nombre de religieux, portés à 16 députés contre 27 avant les élections législatives du 26 février. Elles peuvent désormais proposer de nouvelles lois, voire interférer dans les décisions de l'institution politique. Parmi les 17 nouvelles députées, on compte 15 réformatrices. Un nombre non négligeable quand on sait que les 9 anciennes membres du Parlement étaient toutes conservatrices.
Ces récentes élections feront peut-être pencher la balance quant aux libertés accordées à leurs concitoyennes. Il ne faut pas oublier que la gent féminine représente 50,4% de la population en Iran, mais qu'elle demeure toujours en retrait quand il s'agit d'occuper des postes de haute-fonction. Sans parler de la censure artistique qu'elles subissent...

Plus de femmes au Parlement en Iran © joserpizarro/123RF

Voir aussi :