Japon : 3 femmes sur 10 victimes de harcèlement sexuel au travail

Le ministère du Travail japonais a réalisé une enquête qui démontre que près de 30% des salariées ont déjà été victimes de harcèlement sexuel sur leur lieu de travail, se traduisant par des remarques inappropriées ou des attouchements.

© coward_lion

Il est rare que le Japon mène une enquête d'une telle envergure. Le ministère du Travail a interrogé 96.000 femmes actives, de 25 à 44 ans. Les résultats montrent que 29% des sondées ont déjà été sujettes au harcèlement sexuel au travail qui se sont manifestées pour 54% d'entre elles par des remarques désobligeantes ou inappropriées sur leur âges ou leur physique, quand pour 40% d'entre elles, il s'agissait d'attouchements.
Si ces harcèlements sont inadmissibles, l'enquête révèle que pour ¼ des employées il s'agit de leur supérieur direct, ce qui ne facilite pas les démarches de dénonciation. D'ailleurs, seulement 10% des femmes actives osent porter plainte.   
Les Japonaises font face à un véritable sexisme, qui s'intensifie lorsqu'elles sont enceintes. En 2013, plus de 33.000 Japonaises ont été harcelées pour cause de  grossesse de la part de leur employeur. Le pays du Soleil-Levant est loin d'arriver à une égalité homme-femme, comme le confirme la récente étude du Forum économique mondial, qui a classé le Japon 101e sur 145 nations en matière d'égalité des sexes.

© coward_lion

Voir aussi :