Les mots tuent : le Tumblr qui dénonce la banalisation des violences faites aux femmes

Elle s’appelle Sophie Gourion, est féministe et crée des Tumblr. A l’origine de celui de la WomanTax, cette femme de 42 ans a conçu “Les mots tuent”, afin de s’attaquer cette fois aux médias qui relèguent souvent les violences conjugales à de simples faits divers.

© Capture Tumblr Les mots tuent

Des violences estimées comme un simple "coup de folie" pour un élu de Marseille, une métaphore culinaire pour décrire les coups d'un homme sur sa compagne, le harcèlement sexuel jugé comme simple "dérapage"... Voici les euphémismes utilisés dans la presse qui réduisent des actes très graves à de communes affaires de mœurs et dont on se soucie peu. Sophie Gourion n'en a pas attendu plus pour lancer le Tumblr Les mots tuent.
Fatiguée des tournures employées par les journalistes excusant presque les agresseurs, cette féministe a voulu dénoncer la banalisation de ces actes qui, pourtant, font plus de 600 000 victimes chaque année, rien qu'en France. Une initiative que l'on salue et que l'on espère déclencheuse d'une prise de conscience.  

Légende par défaut © Tumblr Les mots tuent

Voir aussi :