Quand Facebook est choqué par les seins... de statues

Cachez ces seins que Facebook ne saurait voir. Le réseau social a censuré une photo postée par un internaute parce qu'elle mettait en scène deux femmes à la poitrine dénudée. Problème : le cliché en question n'avait rien de sexuel et représentait des statues situées sur la façade d'un bâtiment à Orléans.

Quand Facebook est choqué par les seins... de statues
© La République du Centre

La pudibonderie de Facebook a encore frappé. Après le tableau de Gustave Courbet, L'Origine du Monde, qui expose au regard du public un sexe féminin, le réseau social a censuré un nouveau post illustré par une photo de femmes nues. Là encore, il ne s'agissait pas d'un cliché à caractère pornographique, mais d'une oeuvre d'art : en l'occurrence, deux statues ornant la façade de la Rotonde, un édifice d'Orléans. 
L'objet du "scandale" a été publié par Eric Millet sur son blog, consacré au Vieil Orléans. Ce passionné d'Histoire a écrit un billet sur le bâtiment et a décidé de sponsoriser sa publication sur Facebook pour en augmenter la visibilité. La photo d'illustration n'a pas échappé aux censeurs du site de Mark Zuckerberg, comme Eric Millet l'a raconté au quotidien local, La République du Centre : "Après six jours sans le moindre problème, et 10.000 personnes atteintes.... Surprise ! J'ai reçu un message de Facebook m'indiquant que ma publication ne respectait les règles publicitaires." L'avertissement de Facebook est clair : le site n'autorise "pas les publicités avec de la nudité, même si cela n'est pas d'ordre sexuel", ce qui inclut "la nudité à des fins artistiques ou éducatives". 
La publication a effectivement été suspendue. Comme la chair, la pierre ne laisse pas Facebook de marbre... 

Les fameuses statues seins nus © La République du Centre

 

Voir aussi :