Le Pakistan rejette une loi pénalisant le mariage des mineurs

Les députés pakistanais ont refusé de faire passer l’âge légal du mariage de 16 à 18 ans pour les jeunes filles, jugeant cette proposition d’amendement comme "anti-islamique".

© Kaarthikeyan

Au Pakistan, l'âge légal pour se marier est de 16 ans pour les filles et de 18 ans pour les garçons. Malheureusement cette loi est souvent contournée et de nombreuses unions incluant des enfants sont pratiquées malgré tout comme le rapportait Hadiqa Bashir, jeune millitante de quatorze ans.
La députée pakistanaise Marvi Memon a proposé, comme le rapporte l'AFP, un amendement à la loi visant l'âge légal minimal pour se marier et les peines encourues pour les personnes à l'origine de ces unions. Concrètement, le texte juridique visait à faire passer l'âge minimal légal de 16 à 18 ans pour les filles et prévoyait des peines allant jusqu'à deux ans de prison, pour modifier les actuelles "punitions" qui n'imposent pas de condamnation.  
Malheureusement, les autres députés en ont décidé autrement, après que le Conseil d'idéologie islamique – chargé d'informer sur la compatibilité des lois et de la charia – a jugé cette proposition comme "blasphématoire" et "anti-islamique". Ces théologiens ont précisé que la charia n'imposait pas d'âge limite et qu'un individu peut s'unir dès la puberté, qui ne se compte pas en fonction d'un âge pré-établi. C'est une aberration pour ce pays qui "a ratifié en 1990 la Convention internationale relative aux Droits de l'Enfant" comme l'a exprimé la présentatrice pakistanaise Reham Khan sur son compte Twitter. D'autres défenseurs des droits de l'Homme au Pakistan ont également exprimé leur indignation. Pas sûr que cela suffise !  

Légende par défaut © Kaarthikeyan

Voir aussi :