#TwitterAgainstWomen, la campagne contre le cyber-harcèlement

Le collectif "FeminismVsCyberBully" a lancé la campagne #TwitterAgainstWomen, qui tend à sensibiliser l’opinion publique sur le cyber-harcèlement et le sexisme dont sont victimes les femmes.

© @VsCyberB

Le collectif FeminismVsCyberBully, composé essentiellement d'une trentaine de jeunes afrodescendantes et de maghrébines victimes des cyber harceleurs, est à l'origine de la campagne de sensibilisation #TwitterAgainstWomen comme il  l'explique à travers son communiqué officiel. Cette initiative, débutée le 30 décembre, a permis de mettre en lumière "des centaines de comptes aux propos inacceptables et choquants" qui sont l'illustration d'un profond "laxisme des réseaux sociaux", laissant circuler des propos intolérables et misogynes. La campagne en question intervient au moment de l'"affaire Chloé", une jeune fille qui a vu des photos et vidéos d'elle en plein ébat sexuel diffusées à son insu sur les réseaux sociaux, provoquant de nombreuses insultes de la part d'internautes. C'est contre ce genre de lynchage humiliant et discriminant que lutte FeminismVsCyberBully. Dans leur communiqué, les jeunes femmes du collectif en appellent à l'aide étatique pour "se pencher sur la problématique et prévenir ce fléau avec plus de moyens et plus de sérieux" qu'à l'heure actuelle, mais également au principal concerné, le réseau social Twitter. Espérons qu'elles soient entendues.

 

Voir aussi :