Dominique Cottrez, condamnée à 9 ans de prison pour huit infanticides

Jugée pour huit infanticides commis entre 1994 et 2007, Dominique Cottrez a été condamnée par la cour d'assises du Nord à 9 ans de prison. Son avocat a indiqué qu'il n'interjettera pas appel.

Dominique Cottrez, condamnée à 9 ans de prison pour huit infanticides
© Michel Spingler/AP/SIPA

La cour d’assises du Nord, à Douai, a rendu jeudi 2 juillet son verdict dans l’affaire Dominique Cottrez. Au terme de six jours de procès, cette ancienne aide-soignante de 51 ans a été condamnée à 9 ans de prison pour huit infanticides.
Les jurés ont rendu ce verdict, plus clément que les 18 ans requis par le procureur général, après cinq heures de délibéré. S’ils n’ont pas retenu la préméditation pour le premier infanticide, ils ont mis en avant un "dessein arrêté" pour les sept autres. Ils ont également invoqué l’altération du discernement de l’accusée. Dominique Cottrez a déjà effectué deux ans de détention préventive. Son avocat, maître Franck Berton, a indiqué qu’il n’interjettera pas appel.
Dominique Cottrez, par ailleurs maman de deux filles, était accusée d’avoir tué huit nourrissons juste après leur naissance, entre 1994 et 2007. Ses grossesses avaient été cachées à son entourage par son obésité. Les corps des nouveau-nés ont été découverts en juillet 2010, dans la commune de Villers-au-Tertre, dans le Nord-Pas-de-Calais.
Au fil des jours, la défense de l’accusée s’est peu à peu fissurée et elle a fini par avouer que le viol qu’elle affirmait avoir subi par son père n’était qu’une pure invention, invoquée depuis 4 ans pour justifier ses terribles actes.

© Michel Spingler/AP/SIPA