Zayn Malik quitte les One Direction, les fans se taillent les veines

Un effrayant hashtag a vu le jour sur la Toile après l'annonce du départ de Zayn Malik du groupe One Direction, mercredi 25 mars. Le mouvement #Cut4Zayn incite les fans à l'automutilation dans l'espoir de faire revenir le chanteur. Un mot-dièse qui se répand comme une traînée de poudre tandis que des photos de bras tailladés commencent à inonder Internet.

Zayn Malik quitte les One Direction, les fans se taillent les veines
© Cut4Zayn

Jeudi 26 mars. Les ados du monde entier sont en pleurs : Zayn Malik, l'un des membres du groupe One Direction, se sépare définitivement du célèbre boysband.
La nouvelle, diffusée sur Facebook, provoque un tsunami de réactions dans le monde entier. "Après cinq années, j'ai le sentiment qu'il est temps pour moi de quitter le groupe, peut-on lire sur la page officielle des "1D". Je souhaiterais m'excuser auprès de mes fans si je laisse tomber des gens, mais je dois faire ce que je ressens au fond de moi. Je pars car j'ai envie d'être un jeune homme normal de 22 ans, qui peut se reposer et avoir une vie privée loin des projecteurs."
Une nouvelle que les fans semblent avoir beaucoup de mal à digérer. Depuis la publication du message, mercredi 25 mars à 17h30 (heure Française), cet adieu a été partagé près de 20 000 fois. Et en seulement quelques heures, un inquiétant phénomène a commencé à émerger sur la Toile par le biais du hashtag #Cut4Zayn (littéralement "se taillader pour Zayn").
Le but ? Poster une photo de son bras mutilé au cutter (ou avec tout autre arme contendante), accompagnée du mot-dièse. Plus de 12 000 photos ont déjà été postées en moins de 24 heures.

"On devrait plutôt se suicider"

Effrayantes. Choquantes. Alarmantes. Voici les mots qui nous viennent en tête à la vue de ces clichés.
"Plus vite vous vous tailladez les poignets, plus vite Zayn reviendra ! Faites-le s'il-vous-plaît ! Je l'ai fait !", écrit une fan. "Je n'ai personne à qui parler… Je suis en train de faillir… Je suis au bord du gouffre… J'ai besoin de toi Zayn", poste une autre admiratrice. Certains vont même jusqu'à pousser d'autres  "Directioners" au suicide : "On devrait plutôt se suicider ! Il faut remplacer le hashtag #Cut4Zayn par #Clear4Zayn" (soit "Se suicider pour Zayn").
Une utilisation dangereuse des réseaux sociaux qui ne date malheureusement pas d'hier. En juillet 2014, le "Fire Challenge" incitait déjà les utilisateurs à s'enduire le corps de liquide inflammable avant d'y mettre le feu. Sans raison, toutefois, si ce n'était celle de "s'amuser". 
Le site anglo-saxon Mind, destiné à la santé mentale, s'est empressé de poster un communiqué demandant à toutes les personnes en détresse de chercher des conseils et du soutien. Une porte-parole de Mind explique : "Il est vital de reconnaître l'énorme danger que peuvent créer un site ou une tendance sur un réseau social qui promeut l'automutilation. L'automutilation est un problème très sérieux et ne devrait jamais être banalisé. Nous implorons les utilisateurs de Twitter ou ne n'importe quel autre réseau social à ne pas poster des publications visant à promouvoir des comportements dangereux et à reporter toute activité qui pourrait s'avérer préoccupante."

Un côté "héroïque" à leurs yeux

"Se taillaider est un processus malheureusement courant à l'adolescence. Par ces actes qui expriment leur passion, les fans de ce groupe ont le sentiment de devenir acteurs de leur vie, nous explique Philippe Jeammet, psychiatre spécialiste de l'enfant et de l'adolescent. Leur geste va contre l'ordre établi et ils se sentent exister par leur différence. C'est un geste fort, choquant et provocateur qui peut avoir pour eux un côté héroïque." 
Et qu'est-ce-qui peut bien pousser un jeune à en inciter un autre à s'automutiler ? "C'est une façon de dire 'Tu n'es plus seul' et d'avoir le sentiment d'appartenir à une communauté", affirme le professeur, qui  n'hésite pas à comparer cette tendance avec celle du Binge Drinking : "Les jeunes ont ainsi l'impression de se sentir vivants".  
Que faire alors, lorsque l'on se retrouve face à un jeune qui agit de la sorte ? "Discuter avec lui, lui dire qu'il n'a pas à s'abîmer pour se sentir exister et lui rappeler que sa vie a de la valeur", conclut Philippe Jeammet.

http://www.suicide-ecoute.fr/

Zayn Malik © Instagram Zayn Malik

A lire aussi :