Saint Patrick : les femmes et la mousse, ce n'est pas de la petite bière

Préparez vos pintes ! Le 17 mars, Saint Patrick oblige, la bière va couler à flots. Pour honorer le saint patron d'Irlande, nous avons posé quelques questions à Eugénie Mai-Thé, à la tête de la brasserie FrogBeer. Cette experte nous a expliqué pourquoi la petite mousse est bien une histoire de femmes.

© bbourdages - Fotolia.com
"Une pinte de bière est un mets de roi", disait William Shakespeare. Mais aussi un mets de femme ! Contrairement aux idées reçues, une bonne petite mousse est autant appréciée par monsieur que par madame. Et cette dernière ne se contente plus de la déguster : elle la fait. La preuve avec Eugénie Mai-Thé qui, à 31 ans, est la seule brasseuse francilienne. Avec 27 personnes sous ses ordres, elle officie chez FrogBeer (vous connaissez forcément leurs bars) et a déjà reçu plusieurs médailles pour ses créations houblonnées. Entretien désaltérant à l'occasion de la Saint Patrick.
 
Eugénie Mai-Thé pose avec sa "Pearl"  © FrogBeer
Que répondez-vous à tous ceux qui pensent que la bière, c'est un truc de mecs ?
Il faut s'écarter des sentiers battus. Aujourd'hui, il y a une vraie effervescence de la brasserie artisanale, une très belle diversité et une palette de goûts incroyable. On n'est plus dans le cliché "truc de mecs" avec ce que cela implique. La bière est toujours conviviale, mais c'est un produit fin, que l'on peut déguster. On a le choix entre différentes sortes selon les occasions de consommation.  C'est que je veux promouvoir : des bières très différenciées, pour répondre à toutes les envies.
 
De plus en plus de femmes se mettent à la bière. Un effet de mode ou la fin d'un "sexisme de la mousse" ?
Pendant des années, les grands industriels du secteur brassicole ont largement contribué à faire de la bière, la soit disant "vraie" bière, une boisson masculine. À côté de ça, ils ont déployé d'innombrables stratégies et lancé des tas de produits pour séduire la gent féminine sans franc succès, mais parce que ces produits étaient présentés comme des substituts, pas de la vraie bière... Ce n'est pas un effet de mode, les femmes veulent juste consommer de la bonne mousse.
 
La bière aurait été inventée par et réservée aux femmes pendant des années... Ça vous inspire quoi ?
C'est plutôt amusant. Ça illustre que rien n'est figé et que les cultures et mentalités évoluent.
 
Comment devient-on brasseuse ?
Pour ma part, tout a commencé en Seine-et-Marne. C'était la fin de l'été, nous avions cueilli du houblon au bord du Loing et c'est de là que m'est venue l'idée de fabriquer de la bière. J'ai commandé des cuves en inox et j'ai commencé à brasser dans la maison familiale. Ingénieure agronome, j'ai toujours été passionnée par la fermentation, que ce soit dans les produits laitiers ou les boissons alcoolisées. J'adore travailler sur le vivant. Cela m'a beaucoup aidé à progresser en tant que brasseuse.
 
Être une femme au milieu de tous ces hommes amateurs de mousse : pas trop difficile ?
Il est évident qu'il y a toujours quelques a priori, mais ils s'effacent quand on entre dans le vif du sujet. Partager notre passion pour la bière est le plus important, cela permet de dépasser la question des genres.
 
Face à votre équipe de 27 brasseurs, vous êtes plutôt douce comme une blonde, caractérielle comme une rousse ou forte comme une brune ?
Forte comme une brune. Je leur fais un gros clin d’œil  : sans eux, rien de ne serait possible.
 
Comme le vin, y a-t-il un rituel de la bière ?
Il y a des températures de service selon les types de bières, des formes de verres spécifiques, des notes que l'on recherche selon les styles, etc... Avant tout, cela doit rester une question de plaisir, et si l'on regarde la robe d'une bière, sa brillance, la collerette de mousse, ou si l'on apprécie le nez de la bière avant de la boire, c'est plus pour profiter pleinement de ses saveurs que par conformisme.
 
Quels conseils donneriez-vous à celles qui veulent appréhender cette boisson ?
Goûter, essayer, être curieuses, sortir des sentiers battus. Vous seriez surprises par les saveurs ! Aussi apprendre que l'on peut déguster une stout aux douces notes de chocolat avec un dessert aux fruits rouges, une bière blanche aux notes citrus avec un poulet thaï aux épices, ou encore notre Zonk !, une bière subtilement fumée qui s'allie parfaitement avec un barbecue américain.

A lire aussi :