Oscar Pistorius, coupable d'homicide involontaire

Après six mois de procès et plusieurs rebondissements, Oscar Pistorius a été reconnu coupable d'homicide involontaire pour avoir tué sa petite amie Reeva Steenkamp.

Pistorius verdict

Coup de théâtre à Pretoria. Oscar Pistorius a finalement été déclaré coupable d'homicide involontaire pour avoir tué sa compagne la nuit de la Saint-Valentin 2013, suite à un long procès de six mois très médiatisé.
Après avoir exclu la préméditation, la juge Thokozile Masipa a rendu son verdict et estimé que le champion paralympique avait agi "négligemment quand il a ouvert le feu sur la porte des toilettes sachant que quelqu'un était à l'intérieur". Elle a détaillé : "Une personne raisonnable dans sa position, avec le même handicap, aurait prévu la possibilité que quelqu'un derrière la porte puisse être tué par les coups de feu et elle aurait pris les mesures pour éviter ces conséquences, ce que l'accusé n'a pas fait."

Jeudi 11 septembre, à la suite de l'énumération des charges et des faits reprochés à l'athlète, la juge avait déclaré que "l'accusé croyait que sa vie était en danger et qu'il ne peut donc en conséquence être reconnu coupable de meurtre". Avant de préciser que le sportif avait utilisé son arme "en toute conscience" et qu'il était "capable de distinguer le bien et le mal, et qu'il pouvait agir conformément à cette distinction" au moment du drame.

La nuit du meurtre, Oscar Pistorius a tiré quatre balles à travers la porte des WC de son domicile, à l'aide d'une arme dont il ne se séparait jamais. Depuis, il plaide non-coupable, parle d'une "erreur" et promet avoir cru à un cambriolage.

La peine de prison, s'il y en a, devrait être connue d'ici 3 à 4 semaines. La défense pourra plaider des circonstances atténuantes (ou le handicap) lors d'un mini-procès, prévu avant la sentence.