Oscar Pistorius craque sur Twitter en plein procès

Le week-end du 12 juillet a été arrosé et bercé de psaumes religieux pour l'athlète, jugé depuis mars pour le meurtre de sa petite amie.

Procès Pistorius twitter
© Sipa Press

Les rebondissements du procès Pistorius s'accompagnent de l'attitude étrange du sportif. Oscar Pistorius a posté des tweets affolants et a été viré d'une discothèque sud-africaine en état d'ébriété pendant le week-end du 12 juillet.
L'athlète de 27 ans est actuellement jugé pour avoir tué sa compagne Reeva Steenkamp le 14 février 2013 en pleine nuit. Depuis mars, date de l'ouverture de son procès, il apparaît effondré. En l'espace d'un week-end, son état d'esprit est apparu au grand jour par le biais des tweets étranges et spirituels qu'il a postés. "L'Eternel est près de ceux qui ont le cœur brisé". Voici le psaume que ses followers ont pu lire. Il a aussi essayé de redorer son image, en se montrant sous son meilleur jour. Il a posté un cliché de lui, entouré d'enfants handicapés, avec en légende : "Vous avez la possibilité de faire la différence dans la vie de quelqu'un. Parfois, les simples choses que vous pouvez dire ou faire peuvent aider des personnes à se sentir mieux et les inspirer". Il a fini sur une prière, partagée sur son compte lundi 14 juillet : "Seigneur, aujourd'hui je vous demande de laver ceux qui vivent dans la douleur dans la rivière de votre guérison. Amen."
Et ce peu de temps après un incident non négligeable. Le champion a été renvoyé d'une boîte de nuit après s'être battu avec un ami. En état d'ébriété, sa présence dans le carré VIP devenait dérangeante. Jared Mortimer a témoigné sur The Star : "Il s'est rapproché de mon visage et à ce moment-là je l'ai poussé pour l'éloigner de moi. Il a buté sur une chaise et il est tombé par terre." Le coureur paralympique est dans l'attente les plaidoiries finales, fixées le 7 et 8 août 2014. Le verdict devrait être connu avant septembre.