Elle se suicide pour échapper au mariage forcé

Vendredi 16 mai, une jeune Marocaine s'est donné la mort afin d'échapper à la volonté de sa famille qui souhaitait la marier de force.

Suiide lutte mariage forcé
© Fotolia

Alors qu'en Arabie-Saoudite, près de 400 jeunes femmes ont eu le courage de porter plainte contre leurs parents qui les empêchaient d'épouser l'homme de leur choix, au Maroc, une jeune femme s'est suicidée vendredi 16 mai. Deux issues pour une même cause : la lutte contre le mariage forcé. 
Cette jeune Marocaine, une lycéenne de 17 ans, avait été obligée à arrêter ses études et à se plier à un mariage forcé.  Elle se serait donné la mort par pendaison, selon Abderrahman Bendiab, coordinateur régional de l'organisation "Touche pas à mon enfant". Il explique que la jeune fille aurait souffert d'importantes pressions psychologiques de la part de sa famille et ajoute que la police avait même ouvert une enquête.
Une proposition de loi visant à faire passer l'âge minimum à 18 ans a récemment été portée devant le Parlement, mais les principaux partis politiques, conservateurs aussi bien que progressistes, ont exprimé leur refus.
Une histoire qui n'est pas sans rappeler le suicide d'une autre jeune fille en mars 2012 : contrainte d'épouser son violeur, Amina Fillali, 16 ans, avait ingurgité de la mort aux rats. 

mariagemaroc
Maroc : une jeune fille se suicide pour échapper au mariage forcé  © Fotolia