Jeanne Weber, "L'Ogresse de la Goutte d'Or"

Ogresse © Fotolia

Jeanne Weber, "L'Ogresse de la Goutte d'Or"
Ah, enfin une frenchie ! Jeanne Weber, surnomée "l'Ogresse de la Goutte d'Or", du nom du quartier où elle commit ses crimes, était elle aussi une tueuse d'enfants.

Née en Bretagne en 1874, elle travaille presque toute sa vie en tant que nourrice. Son passe-temps ? Étrangler les petits enfants (10 au total, dont les siens). Si elle éveille parfois quelques soupçons, elle parvient toujours à s'en sortir in extremis, retrouvant même du travail dans un hôpital pour enfant. Jus'qu'au jour où, installée dans une auberge à Paris où elle commence à se prostituer, elle est découverte en train d'étouffer le fils de l'aubergiste. Elle sera condamnée en 1910 et meurt dans sa cellule huit ans plus tard.