Prénom Romina pour une fille

Sur 1 notes, le prénom Romina obtient une note moyenne de 2 sur 5. Les Romina donnent une note moyenne de 3,0 sur 5 à leur prénom (2 votes).

Voir tous les avis sur le prénom Romina

Romina en chiffres

Popularité actuelle :
Prénom rare
Popularité depuis 1900 :
Prénom rare
Tendance actuelle :
Prénom en déclin
Meilleure année :
1984 (19 naissances de Romina)
Naissances en 2013 :
3 filles ont reçu le prénom Romina
Naissances depuis 1900 :
284 filles ont reçu le prénom Romina
Age moyen des Romina :
28 ans

Les avis sur le prénom Romina

Vous vous appelez Romina ? Notez votre prénom !

Donnez une note sur 5 à votre prénom en cliquant les étoiles ci-dessous :

Avis sur le prénom Romina

Donner mon avis
Note moyenne :

2



(1 avis)

Signaler Rom  - 20 juin 2016
Pas mal

Je suis née en 1987, soit durant la décennie où le prénom était à son "apogée". Pour la petite histoire, je dois ce prénom à la chanteuse italienne Romina Power dont mon père était un grand fan. Du coup, j'ai toujours pensé que ce prénom avait des racines italiennes, mais il serait, soi-disant, plutôt espagnol. Impossible à vérifier, je n'ai jamais rencontré d'autres Romina !

3 syllabes, 3 voyelles et 3 consonnes. A première approche, un prénom donc simple, qui peut plaire et paraître joli... quand on ne le porte pas soi-même ! Parce qu'il est rare, ce prénom ne marque pas les esprits et donne lieu à des inventions foisonnantes. Enfant, j'ai été affublée de toutes les variantes possibles et imaginables : "Ramona", "Ramoni", Romana"... J'ai même eu droit à "Gros Minet", sympa mais lourd quand on vous serine avec ça pendant des années. C'est à l'adolescence que j'ai appris à "apprivoiser" mon prénom et l'apprécier (un tantinet) : les enfants, en général, n'arrivaient pas à le prononcer, alors cela donnait "Mina". C'était plutôt mignon. Quant à mes copines d'école, elles avaient décidé de me baptiser "Rom" pour aller plus vite. Depuis, le surnom est resté et je ne regrette pas car je le préfère de loin à Romina ! Dernière anecdote : adolescente, je suis tombée amoureuse d'un Romain au lycée. Le garçon en question ne l'a jamais su. Mais mes copines avaient trouvé la coïncidence assez incroyable, à tel point qu'elles avaient alors prétendu que Romina devait être le féminin de Romain. Vérité ou non, c’est sans doute là le plus beau souvenir que je garderai de ce prénom. :-)