Prénom Philippe pour un garçon

Sur 86 notes, le prénom Philippe obtient une note moyenne de 5 sur 5. Les Philippe donnent une note moyenne de 4,2 sur 5 à leur prénom (126 votes).

Voir tous les avis sur le prénom Philippe

Origine

Philippe est dérivé du prénom grec Philippos.

Trouver un autre prénom grec

Philippe en bref

Signe astrologique :
Couleur :
Jaune
Numéro chance :
1
Pierre précieuse :
Ambre
Métal :
Zinc
Associations à éviter :
L'association du prénom Philippe avec les noms de famille commençant par les lettres L et P ou par la sonorité "ip".

Philippe en chiffres

Popularité actuelle :
Prénom rare
Popularité depuis 1900 :
Prénom très fréquent
Tendance actuelle :
Prénom stable
Meilleure année :
1963 (26 207 naissances de Philippe)
Naissances en 2015 :
93 garçons ont reçu le prénom Philippe
Naissances depuis 1900 :
538 133 garçons ont reçu le prénom Philippe
Age moyen des Philippe :
56 ans
En 2015 le prénom Philippe occupe le rang n°498 du top des prénoms de garçon et le rang n°987 du classement des prénoms les plus donnés en France.

Les avis sur le prénom Philippe

Vous vous appelez Philippe ? Notez votre prénom !

Donnez une note sur 5 à votre prénom en cliquant les étoiles ci-dessous :

Avis sur le prénom Philippe

Donner mon avis
Note moyenne :

5



(86 avis)

Signaler Agathe  - 24 mars 2017

Quenyo Louis machin n est pas tout seul dans sa tête! C est dommage, il fait du mal au beau prénom Philippe.

Signaler Stephane  - 20 mars 2017
Excellent

J ai eu un petit ami qui s appelle Philippe, plus âgé que moi. Il n assumait pas sa gay life. Il était bizarre, pas top mais gentil.

Signaler xx69  - 16 mars 2017

Moi aussi j'en connais un qui parle comme une femme ou comme une adolescente Lang de VIP.

Signaler Savonnette  - 15 mars 2017

J en connais un qui est mauvais et sournois.

Signaler Phiippe  - 10 mars 2017

Ma femme Jahida et mes enfants aimons rire, chanter et voyager. Nous aimons les gens et la vie. Je suis fier de mon prénom et de mes enfants.

Signaler Jahida  - 10 mars 2017

Mon mari s appelle Philippe et il est très bon mari et père.

Signaler Quenyolouis Morletimmons  -  9 mars 2017

Jean-Marie Le Pen (prononcé [lə pɛn]), né le 20 juin 1928 à La Trinité-sur-Mer, est un homme politique français.

Ancien soldat des guerres d'Indochine et d'Algérie, il commence sa carrière politique dans les courants poujadistes en étant élu député de la Seine en 1956. Sollicité par Ordre nouveau, il participe en 1972 à la fondation du Front national (FN), qu'il préside dès lors et qu'il fait émerger sur le devant de la scène politique dans les années 1980. Généralement classé à l'extrême droite, il fait de la critique de l'immigration son principal axe de campagne.

Il se présente aux élections présidentielles de 1974, 1988, 1995, 2002 et 2007. À la surprise générale, il accède au second tour du scrutin de 2002, à l'issue duquel il obtient 17,79 % des voix face au président sortant, Jacques Chirac.

Sa fille Marine Le Pen lui succède à la présidence du FN lors du congrès de Tours de 2011, à l'issue duquel il devient président d'honneur du parti. Il en est exclu en 2015 à la suite de déclarations polémiques, dont sa carrière politique est jalonnée, lui valant en particulier des accusations d'antisémitisme ; il reste cependant président d'honneur du FN.

Il est actuellement député européen.

Signaler Quenyolouis Morletimmons  -  9 mars 2017

Jean-Marie Le Pen (prononcé [lə pɛn]), né le 20 juin 1928 à La Trinité-sur-Mer, est un homme politique français.

Ancien soldat des guerres d'Indochine et d'Algérie, il commence sa carrière politique dans les courants poujadistes en étant élu député de la Seine en 1956. Sollicité par Ordre nouveau, il participe en 1972 à la fondation du Front national (FN), qu'il préside dès lors et qu'il fait émerger sur le devant de la scène politique dans les années 1980. Généralement classé à l'extrême droite, il fait de la critique de l'immigration son principal axe de campagne.

Il se présente aux élections présidentielles de 1974, 1988, 1995, 2002 et 2007. À la surprise générale, il accède au second tour du scrutin de 2002, à l'issue duquel il obtient 17,79 % des voix face au président sortant, Jacques Chirac.

Sa fille Marine Le Pen lui succède à la présidence du FN lors du congrès de Tours de 2011, à l'issue duquel il devient président d'honneur du parti. Il en est exclu en 2015 à la suite de déclarations polémiques, dont sa carrière politique est jalonnée, lui valant en particulier des accusations d'antisémitisme ; il reste cependant président d'honneur du FN.

Il est actuellement député européen.

Signaler bts  -  9 mars 2017

Jean-Marie Le Pen (prononcé [lə pɛn]), né le 20 juin 1928 à La Trinité-sur-Mer, est un homme politique français.

Ancien soldat des guerres d'Indochine et d'Algérie, il commence sa carrière politique dans les courants poujadistes en étant élu député de la Seine en 1956. Sollicité par Ordre nouveau, il participe en 1972 à la fondation du Front national (FN), qu'il préside dès lors et qu'il fait émerger sur le devant de la scène politique dans les années 1980. Généralement classé à l'extrême droite, il fait de la critique de l'immigration son principal axe de campagne.

Il se présente aux élections présidentielles de 1974, 1988, 1995, 2002 et 2007. À la surprise générale, il accède au second tour du scrutin de 2002, à l'issue duquel il obtient 17,79 % des voix face au président sortant, Jacques Chirac.

Sa fille Marine Le Pen lui succède à la présidence du FN lors du congrès de Tours de 2011, à l'issue duquel il devient président d'honneur du parti. Il en est exclu en 2015 à la suite de déclarations polémiques, dont sa carrière politique est jalonnée, lui valant en particulier des accusations d'antisémitisme ; il reste cependant président d'honneur du FN.

Il est actuellement député européen.

Signaler dsgrdsgser  -  9 mars 2017

Jean-Marie Le Pen (prononcé [lə pɛn]), né le 20 juin 1928 à La Trinité-sur-Mer, est un homme politique français.

Ancien soldat des guerres d'Indochine et d'Algérie, il commence sa carrière politique dans les courants poujadistes en étant élu député de la Seine en 1956. Sollicité par Ordre nouveau, il participe en 1972 à la fondation du Front national (FN), qu'il préside dès lors et qu'il fait émerger sur le devant de la scène politique dans les années 1980. Généralement classé à l'extrême droite, il fait de la critique de l'immigration son principal axe de campagne.

Il se présente aux élections présidentielles de 1974, 1988, 1995, 2002 et 2007. À la surprise générale, il accède au second tour du scrutin de 2002, à l'issue duquel il obtient 17,79 % des voix face au président sortant, Jacques Chirac.

Sa fille Marine Le Pen lui succède à la présidence du FN lors du congrès de Tours de 2011, à l'issue duquel il devient président d'honneur du parti. Il en est exclu en 2015 à la suite de déclarations polémiques, dont sa carrière politique est jalonnée, lui valant en particulier des accusations d'antisémitisme ; il reste cependant président d'honneur du FN.

Il est actuellement député européen.