JOY : Jennifer Lawrence cache sa joie

Dans "Joy", au cinéma le 30 décembre 2015, Jennifer Lawrence balaie tous les obstacles pour devenir une femme d'affaires accomplie, chef d'entreprise implacable et matriarche modèle. Nous avons rencontré l'actrice oscarisée à Londres, pour une interview tout en intériorité.

© Capture d'écran Journal des Femmes.com
Jennifer Lawrence, en promo pour Joy

Jen' devient Joy. Self-made woman s'il en est, Joy Mangano est le sujet du dernier film de David O. Russell porté par Jennifer Lawrence. Avec cette comédie, le cinéaste se penche sur cette mère au foyer lessivée qui a su se servir de son imagination pour réussir.
Dans les années 90, la New-Yorkaise invente la Miracle Mop, une serpillère auto-essoreuse qui révolutionne la vie des ménagères. Après avoir essuyé nombre de galères pour vendre sa création, la desperate housewife parvient à aller au bout de son rêve et à devenir une femme d'affaires émérite grâce à d'autres créations toutes aussi géniales.
Déterminée, ambitieuse et talentueuse... Qui d'autre que Jennifer Lawrence pouvait incarner Joy Mangano sur grand écran ? Fille d'une directrice d'un camp de vacances et d'un ancien chef d'entreprise, la Kentucky girl à l'accent rustre et aux manières de garçon manqué est devenue l'actrice la mieux payée au monde en quelques années. A 25 ans, elle cumule les millions, les statuettes dorées et les rôles de femme de caractère. De la guerrière Katniss Everdeen dans Hunger Games à l'hystérique Tiffany dans Happiness Therapy, l'actrice s'est constituée une carrière faite de blockbusters et de films plus confidentiels.
Pour Joy, au cinéma le 30 décembre, elle retrouve Bradley Cooper, Robert De Niro et son réalisateur fétiche David O. Russell. Une troisième collaboration avec le cinéaste qui lui vaut d'ailleurs une nouvelle nomination aux Golden Globes.
A Londres, cette féministe adulée pour sa coolitude nous a parlé de cette comédie sur la persévérance et la quête du bonheur. Sourire rare, voix éteinte et réponses en demi-teinte, J. Law n'a pas vraiment fait honneur au titre du film. Mais on n'en doute pas, au fond d'elle, c'était la joie.

Regardez notre interview de Jennifer Lawrence à Londres, à l'occasion de la sortie en salles de Joy :

Voir aussi :