Kit Harington, l'espion qu'on aimait

Le ténébreux Jon Snow de "Game of Thrones" court très vite dans "MI-5 Infiltration", en e-cinema le 18 septembre. Kit Harington joue un espion naïf, mais efficace au service de Sa Majesté. Rencontre avec un acteur british so cool.

© Amy Sussman/AP/SIPA
Kit Harington dans Mi-5 Infiltration © 20th Century Fox

Une crinière dans laquelle on rêverait de passer la main, un regard ténébreux, un sourire rare mais charmant... Kit Harington est un fantasme ambulant. Même sans sa cape, son épée et son air de chien battu, Jon Snow de Game of Thrones a tout pour faire fondre le mur de glace qui se dresse devant notre petit coeur. Dans MI-5 Infiltration, l'acteur britannique joue les espions. Il court (beaucoup), se fait mener en bateau et tente de sauver des vies. Un rôle "très excitant" pour le Londonien de 28 ans que nous avons rencontré à Paris. Lunettes sur le nez, ce jour-là l'agent secret était plus calme qu'à l'écran. Avec un accent bien de chez lui, l'Anglais a répondu à nos questions "à la cool". Mission accomplie : il nous plaît toujours autant.

Kit Harington © Amy Sussman/AP/SIPA

Jouer un espion, c'est un rêve d'enfant ?
J'ai surtout fait attention à ne pas avoir l'air de courir avec des armes factices ! C'est vrai que j'ai interprété beaucoup de personnages dont rêvent les enfants : un guerrier médiéval, un espion, un gladiateur... Dans mon prochain film, je serai un cowboy. Il ne me manque que le pirate (rires).

Qu'est-ce qui vous a plu dans le script ?
J'ai beaucoup aimé le film La Taupe, basé sur un roman que j'adore de John le Carré. J'ai eu l'impression que c'était la même chose, mais à grande vitesse. Il y a des explosions, des armes, des courses-poursuites... Malgré tout, ce n'est pas un James Bond où tout le monde est un superhéros imbattable. Ici les personnages sont vulnérables.

En quoi était-ce un défi ?
J'aime les héros un peu idiots. Will n'est pas un très bon espion. Il a la condition physique, mais il ne tient pas le coup émotionnellement. Cette dualité était sympa à jouer, même si ça a pu être fatigant.

Quel gadget d'espion auriez-vous voulu utiliser dans MI-5 Infiltration ?
Le stylo de GoldenEye, mon film préféré.

Qui voudriez-vous espionner ?
(Rires) Vous voulez me faire passer pour un pervers ? (Il réfléchit.) Natalie Portman.

Vous êtes toujours le gentil... Vous n'avez pas envie de jouer un méchant ?
J'adorerais jouer un mec perturbé, un méchant de James Bond, mais je ne pense pas que l'occasion se présentera d'ici peu. Je n'en ai pas tellement la tête... (Rires)

Vous jouez dans une des plus grosses séries télé du moment, MI5 Infiltration est aussi l'adaptation d'un show. Le futur du cinéma passera-t-il par le petit écran ?
Des gens malins aiguillent les choses dans le bon sens, même si je ne sais pas où ça va nous mener. C'est une période très excitante pour nous comédiens. Avant, les acteurs de télé rêvaient de faire du cinéma. Maintenant, il y a tellement de projets intéressants pour le petit et le grand écran qu'on peut switcher entre les deux, en profiter.

Quel genre de cinéphile êtes-vous ?
J'aime les thrillers de science-fiction. Alien, Moon avec Sam Rockwell... A partir du moment où ça se situe dans l'espace et qu'il y a une touche d'horreur, je suis à fond. Plus généralement, je regarde ce qui sort quand je prends l'avion. C'est triste, mais je n'ai pas envie de passer mon temps libre à regarder Game of Thrones, alors je me mets des documentaires, pour rester éloigné de l'acting, du boulot.

Vous êtes anglais, vous savez jouer les espions. Et si le prochain James Bond, c'était vous ?
Je ne pense vraiment pas être dans la sélection, mais si c'est le cas je ne pourrais pas dire non !

Regardez la bande-annonce de MI-5 Infiltration, en e-cinema sur les services de vidéo à la demande depuis le 18 septembre :

Voir aussi :