Alison Brie, brillante dans Jamais entre amis

A l'affiche de Jamais entre amis aux côtés de Jason Sudeikis, Alison Brie a fait escale à Paris pour nous parler du film, de l'amitié filles-garçons et de l'Amour. Rencontre.

© La Belle Company
Lainey (Alison Brie) et Jake (Jason Sudeikis) © La Belle Company

C'est dans la suite d'un hôtel parisien que l'on rencontre Alison Brie, connue en France sous les traits de l'épouse intransigeante de Mad Men et la sympathique brunette de la série Community. Après avoir arpenté les planches et le red carpet du Festival du Cinéma Américain de Deauville, l'actrice a tenu à faire escale à Paris pour promouvoir son premier rôle en tant que tête d'affiche. Nous arrivons avec une bonne dizaine de minutes d'avance mais "elle est très ponctuelle" nous assure-t-on. Excès de rigidité ? Certainement pas. Politesse et gentillesse assurément. Lorsqu'elle entre, perchée sur des talons de 12 et vêtue d'une robe portefeuille casual chic, Alison Brie illumine la pièce. Tout sourire, elle nous invite à prendre place pour papoter. On avait préparé une blague sur l'homonymie de son nom avec notre bon vieux camembert (qui pue) mais on doit avouer qu'elle nous l'a cloué, notre boîte à camembert. Rayonnante, réfléchie, amusante, Alison Brie. 

Le JournaldesFemmes.com : Qui est votre personnage, Lainey ? 
Alison Brie : Lainey est un peu "paumée", c'est une fille malheureuse en amour qui a perdu toute estime, toute confiance en elle. Elle ne se respecte pas en entretenant une relation addictive avec un homme marié. Elle va découvrir que l'on peut faire confiance aux hommes en renouant avec son ami du lycée, Jake (Jason Sudeikis). Au fil de leur relation "amicale", Lainey va réapprendre à s'aimer. 

Qu'est-ce qui vous a attiré dans sa personnalité ? 
C'est une femme complexe, pleines de doutes. Outre les caractéristiques typiques du personnage de comédie romantique, l'émotivité par exemple, elle dégage un grand charisme et a beaucoup d'humour. Elle est à la fois touchante et drôle. Pouvoir incarner autant de palettes d'émotions est très exhaltant pour un acteur surtout avec un partenaire comme Jason Sudeikis. 

Pourquoi avoir accepté ce rôle de "sex addict" ?
Pour Lainey qui m'a rappelée certaines de mes expériences amoureuses et parce que j'adore les comédies romantiques. Ce qui m'a attirée dans la vision de Leslye (Headland, la réalistatrice ndlr) c'est qu'elle va au-delà de la dimension affective de la comédie romantique traditionnelle, dans laquelle la seule obsession du personnage féminin est de tomber amoureux. Lainey est à la fois cynique, résignée et en même temps amoureuse de l'amour. C'est tout le paradoxe. Je trouve qu'il y a quelque chose de très réaliste dans son personnage et dans l'histoire. 

Croyez-vous en l'amitié entre filles et garçons ? 
La morale du film devrait me faire dire le contraire mais j'y crois. Evidemment, ce n'est jamais simple, ce n'est pas ou tout noir ou tout blanc. Si les deux personnes sont célibataires, cela complique la relation. Dans mon entourage, j'ai beaucoup d'amis hommes... en couple. C'est peut-être ça la solution : fréquenter des hommes déjà en couple ! 

Avez-vous déjà eu une relation ambigüe avec un ami ? 
J'ai eu quelques amis très proches mais j'ai eu plus de relations comme celle que j'entretiens dans le film avec Sobacek (Adam Scott), à savoir des histoires malsaines avec des hommes mariés. Tellement triste quand j'y repense. A moi seule, j'ai exploré l'ensemble des figures masculines du film... 

Vos conseils pour ne pas coucher avec un ami ? 
Mon top 3 : ne pas trop boire lorsqu'on se retrouve en tête-à-tête. L'alcool peut avoir un effet "dévastateur" dans l'amitié filles-garçons. Déshinhibé, on a vite fait d'être très tactile, voire de s'embrasser... D'où l'importance de minimiser au maximum les contacts physiques, c'est mon conseil numéro 2 ! Enfin, il est interdit de s'envoyer des photos nues par SMS (rires, ndlr). 

Comment s'est passé le tournage de la scène où Jason Sudeikis vous apprend à vous masturber avec une bouteille de limonade ? 
C’était très amusant, très informatif. J'ai sacrément appris (rires, ndlr). Nous n'avons pas du tout pensé à la réaction des spectateurs. Avec Jason, nous étions très concentrés. C'était presque l'une des scènes les plus difficiles à jouer car elle marque un tournant significatif dans la relation de Jake et Lainey. Plus la leçon de masturbation avance, plus la tension sexuelle s'intensifie. Lainey est troublée par l'attirance qu'elle ressent. Il fallait trouver le juste milieu entre concentration et sentiments. 

Dans une interview, vous avez dit que c'est la scène de sexe avec Adam Scott qui vous a décidé à faire le film... 
Je l'avoue ! En lisant cette scène, j'ai eu des frissons. C'est un moment aussi romantique que profond. La connexion entre Lainey et son amant va au-delà de la nudité, du sexe. C'est plus intense. Il y a quelque chose de très érotique qui se dégage de cette scène alors qu'ils sont à peine nus. Il y a aussi beaucoup de vulnérabilité. C'est ce mélange d'émotions qui m'a attirée et non pas parce que je me suis dit "chouette, je vais avoir une scène de sexe avec Adam Scott".

Le film traite l'addiction au sexe et paradoxalement, il y a très peu de nudité ou de scènes de sexe. Pourquoi ? 
Nous avons beaucoup échangé avec Leslye sur le sujet. La nudité ne l'effraie pas mais elle ne l'aime pas dans les films. Elle la trouve trop distrayante. Elle ne voulait pas que les spectateurs se disent "je vais aller voir un film où l'on voit les seins d'Alison Brie". Dans ce film, les scènes de sexe sont comme un numéro de danse dans un cabaret. Elles font avancer l'histoire mais ne sont jamais les points centraux. 

Dans un article, un bloggeur a écrit : "Je ne veux pas paraître sexiste mais seul un réalisateur masculin peut comprendre l'importance de voir Alison Brie nue dans un film où elle incarne une addict au sexe". Qu'en pensez-vous ? 
C’est complètement sexiste ! C’est exactement pour ce genre de réactions que Leslye n’a pas utilisé la nudité. Elle ne voulait pas attirer les spectateurs pour mes seins. Cette personne n'a pas compris l'essence même du film. Sous couvert d'une addiction au sexe, Jake et Lainey cherchent à dissimuler leurs sentiments. C'est un peu paradoxal mais c'est une façon de se protéger de l'amour. Dans Jamais entre amis, les personnages mettent le sexe de côté pour développer quelque chose de plus intense que l'acte sexuel. 

Une anecdote à propos du film ? 
Nous avons tourné à New York et c'est une ville qui va à cent à l'heure. Vous ne pouvez pas empêcher les gens de circuler sous prétexte d'un tournage. Un soir, nous étions devant un bar prêt à jouer quand une femme s'est approchée. Elle a posé son sac au sol et s'est complètement dévêtue puis a crié "laissez-moi tranquille". Elle ne m'a pas semblée ivre, elle a simplement continué son chemin pour aller manger une part de pizza au restaurant du coin. Nue !

Croyez-vous au coup de foudre ? 
Même si je suis assez romantique, je suis la première à penser que c'est ringard de dire "tu sais que c'est le bon" mais je dois reconnaître que quand tu rencontres LA personne, "tu sais que c'est le bon" (rires, ndlr).

Qu'est-ce qui est un tue-l'amour dans un couple ? 
Faire salle de bain commune. C'est important de garder une part de mystère...

Vos conseils pour un premier rendez-vous ? 
Aller voir Jamais entre amis, c'est plutôt un bon sujet de discussion, non ? Je suis un peu vieux jeu, je trouve qu'un dîner est idéal. C'est propice aux échanges et à la séduction. Le parfait mélange.  

Jamais entre amis, en salles le 9 septembre 2015 © La Belle Company