Laura Smet, diamant brut

Un sourire vrai, un regard azur, des joues roses, un mélange de douceur et d'énergie et une silhouette élancée: Laura Smet, qui incarne une Miss déboussolée dans "Tiens-toi Droite", a tout de la fille parfaite... et rien d'agaçant. On sait les excès, les années terribles, le poids de l'hérédité et pourtant c'est une actrice sincère, bienveillante, spirituelle que nous rencontrons.

Laura Smet
© Wild Bunch Distribution

Elle a vécu, passionnément. Elle a connu les relations toxiques, la presse à scandale, la descente aux enfers. Des paillettes et des soirées mondaines, Laura Smet en est revenue forte et apaisée.
A 31 ans, libérée de ses démons, de la pression, du pedigree, la fille de Nathalie Baye et Johnny Hallyday envisage le métier de comédienne avec sagesse. Délicate, à l'écoute, sensée, elle nous rassure et nous prouve qu'elle est prête à avancer dans la vie, sereinement.

062023
Tiens-toi Droite sort en DVD © Orange Studio / Universal Distribution

Le Journal des Femmes : Pourquoi vous dans "Tiens-toi droite" de Katia Lewkowicz ?
Laura Smet : Parce que c'est une réalisatrice géniale et qu'elle m'a fait l'honneur de me choisir pour le rôle. J'avais beaucoup aimé Pourquoi tu pleures ? avec Benjamin Biolay, une ambiance un peu à la Kusturica, une espèce de bordel organisé.

Racontez-nous la genèse de ce projet...
C'est l'histoire de trois femmes qui, sous la pression sociale, doivent être à la fois des travailleuses, des mères au foyer et des femmes désirables. Lili, que j'interprète, est couronnée Miss. Elle compte sur cette visibilité pour trouver un "vrai travail". Courageuse et déterminée, elle résiste à la proposition de son riche amant de se consacrer exclusivement à lui. C'est l'anti-Nabilla, elle se contrefiche de son physique.

Vous personnage de Miss Nouvelle-Calédonie est angélique et fantasque ...
Aloha ! (amour en hawaïen, ndlr ). Lili a grandi dans un milieu modeste, près de Valenciennes dans le Nord. Ce qu'elle veut, c'est simple, c'est que son père, qui a travaillé à la mine, soit fier d'elle. Raté, cette femme-enfant n'a pas la reconnaissance qu'elle aurait espérée. Mais en tant que reine de beauté, elle sera le modèle d'une poupée aux mensurations normales, pas un prototype anorexique et insipide imaginé par l'homme.

Vous êtes flattée d'avoir une poupée moulée sur votre plastique ?
Je suis surtout fière de proposer un autre exemple que la Barbie squelettique et photoshopée des magazines. Après, il ne faut être pudique !

Ce qui fait avancer Lili, c'est de vouloir faire plaisir à son père. Vous, quel est le moteur de votre vie aujourd'hui ?
Le travail. Je n'ai rien à prouver à mes parents... J'essaye de donner du plaisir aux gens, de les faire s'évader du quotidien, de leur offrir du rêve pendant une heure et demie... Me glisser dans la peau d'une autre, procurer des émotions au public, voilà ce qui me motive.

Il n'y a pas que le labeur. Il y aussi le talent, un don pour jouer la comédie...
C'est vrai, je parlerai d'instinct. Il y a forcément quelque chose qui passe dans les gênes. D'autant que je ne suis pas accro à la technique, pas scolaire. Je suis même mauvaise lorsque l'on me dit ce que je dois faire.

La réalisatrice dit qu'elle voulait exprimer des "états de femmes". Quel est celui de Lili ?
Lili est assoiffée de réussite, d'amour et de reconnaissance. Dépassée par les événements, mal à l'aise avec les adultes, elle est très fragile, a besoin d'être rassurée. En même temps, elle a une force et une ténacité incroyables...

Elle est aussi attachante, solaire, enthousiaste... comme vous.
Merci pour le compliment.

L'injonction "Tiens-toi droite !", on vous l'a déjà faite ?
Ma mère me disait ça tout le temps. Je suis timide et j'ai tendance à rentrer les épaules, à m'avachir... Je n'ai jamais fait de danse mais je prends des cours de chant. Se tenir droite, c'est soigner son souffle, respirer par le ventre et pas la gorge, avoir une voix grave et sexy...

Pour une femme c'est aussi occuper ses formes, sortir la poitrine... Vous semblez à l'aise avec votre corps...
Je manque encore de confiance en moi. J'évite de croiser mon reflet dans la glace sans maquillage et mes fesses me complexent, mais grâce au sport, je suis de moins en moins sévère avec mes défauts et je me sens mieux dans ma peau.

Le film s'adresse "aux amazones, aux guerrières", vous en êtes une ?
Je ne suis pas féministe. J'ai de l'ambition pour les femmes, mais je pense que dans la vie privée, chacun doit rester à sa place, que l'homme doit protéger sa compagne, ses enfants... C'est lié à mon éducation.

Dans le film, il est aussi question du rapport à la maternité. Ce désir, vous le ressentez ?
Je comprends et admire les femmes qui privilégient leur carrière... A l'inverse, j'ai très envie d'être maman et je sais que j'arrêterai alors de travailler pendant un an.

Lily est tactile, vous aussi ?
Pas du tout. Je suis dans un rapport plus distant, plus méfiant avec les gens. Je n'aime pas trop que l'on me touche, cela m'énerve.

Le milieu du showbiz, ce n'est pas "contact et bisous", alors ?
Dans la musique, oui. Dans le cinéma, on embrasse moins, enfin différemment...

Dans ce film il y a trois héroïnes. Quelle est la vôtre aujourd'hui ?
Il y a plusieurs : ma mère évidemment, la réalisatrice Katia Lewkowicz car c'est elle qui tire les ficelles, enfin Julianne Moore et Meryl Streep, pour leur caractère. Elles n'ont pas peur, ne sont pas botoxées, formatées.

Avez-vous une icône de féminité ?
Gisele Bündchen, pour son côté healthy.

173669
"Tiens-toi droite" sort en DVD © Orange Studio / Universal Distribution

Quel film aimeriez-vous me faire découvrir ?
Titanic, vous connaissez ? Ou un vieux Disney : Les Aristochats, Les 101 Dalmatiens, Le Roi Lion... Disons Sept Vies, avec Will Smith, pour la performance de l'acteur qui m'a fait pleurer.

Quel personnage rêveriez-vous d'incarner ?
Une mère, une femme complexe comme celle de Mommy de Xavier Dolan.

Allez-vous céder aux sirènes hollywoodiennes ?
Je ne suis pas une star. Et puis, la France est le plus beau pays du monde. J'aime trop sa culture pour m'installer à l'étranger. Paris est une ville est sublime. J'y ai tous mes amis, mon amoureux. J'ai la chance de voyager, mais lorsque je passe devant le Louvre, sur la Seine, je reste émerveillée.

Sans quoi ne pourriez-vous pas vivre ?
Sans amour.

Quels sont vos bonheurs simples ?
Bien manger, bien dormir et rire, de tout. J'ai grandi avec beaucoup d'humour autour de moi alors je ne me vexe pas facilement.

La peur du ridicule, vous connaissez ?
Je fais des imitations, de l'autodérision. Rien ne peut m'empêcher de me marrer, surtout pas le contrôle de mon image !

C'est aussi un apprentissage de profiter de chaque instant...
J'ai trouvé cette énergie positive qui me permet de savourer chaque moment comme si c'était le dernier. J'ai eu une enfance normale, dans la Creuse, chez ma mère, au milieu des vaches. Je n'ai pas grandi médiatisée, j'avais moins d'argent de poche que mes camarades...

Vous méprisez les choses trop "girly" ?
Si cela consiste à regarder avec ses copines des séries comme Sex and the City, Desperate Housewives et Orange is the New Black en mangeant des pizzas, je suis hyper-girly !

A quelles questions n'aimez-vous pas répondre ?
Toutes celles qui concernent mes parents.

Avez-vous un péché mignon ?
Un vice, plutôt : la cigarette. Je fume comme un pompier.

Quel compliment vous fait-on souvent ?
"T'as de beaux yeux tu sais ?". Mais attention, c'est du boulot, surtout l'épilation des sourcils !

A qui mentez-vous le plus ?
Aux journalistes !

Qu'est-ce que je pourrais vous offrir pour vous faire plaisir ?
Un massage

Vous allez dans les spa, les endroits où l'on prend soin de vous ?
Je n'ai pas d'adresse à vous conseiller, c'est une amie comédienne, Solange Pinturier, qui s'occupe de moi à domicile.

Qui est toujours de bonne compagnie ?
Ma petite fée, ma chienne, un Border terrier comme dans Mary à tout prix. Elle s'appelle Chaplin parce qu'elle est drôle et muette.

Qu'est ce qui a changé chez vous récemment ?
J'ai appris à gérer mon stress, à ne rien faire, à prendre du temps pour moi, pour voir mes amis, mes proches, mon amoureux. J'ai appris à ne plus être dans l'hyperactivité.

Est-ce qu'il y a un projet, une actualité dont vous voulez parler ?
Je pars en Bulgarie tourner dans la nouvelle série d'Olivier Marchal pour Canal. Je vais jouer dans le froid, des scènes d'action. Pour m'entraîner, je cours, je fais de la gym, du yoga. Adieu la fille fragile, vive la Laura costaude et dure à cuir !

Réalisé par Katia Lewkosvki, "Tiens-toi droite", en DVD le 1er avril, raconte les destins croisés de trois femmes. Parmi elles, Laura Smet incarne avec brio une drôle de reine de beauté.

161853
Tiesn-Toi Droite sort en DVD © Orange Studio / Universal Distribution