On a rencontré Andrea di Stefano, le réalisateur de Paradise Lost

Pour son premier film en tant que réalisateur, l'acteur italien Andrea Di Stefano a choisi une histoire liée au baron de la drogue, Pablo Escobar. Il nous parle de ses débuts derrière la caméra.

Interview Andrea di Stefano Paradise Lost

Trois semaines lui ont suffi pour écrire le scénario de Paradise Lost. Une prouesse pour cet acteur de formation qui dit avoir "toujours été intéressé par les récits". L'histoire qu'il propose pour son premier passage derrière la caméra est liée à celle du baron de la drogue, Pablo Escobar. Un choix audacieux lorsque l'on sait que plusieurs projets sur cette "personnalité" n'ont jamais abouti. Plutôt que d'en faire son personnage principal à travers un biopic, Andrea di Stefano opte pour un format hybride, à mi-chemin entre fiction et réalité. Grâce à l'incroyable performance de Benicio del Toro, la profondeur de la folie de Pablo Escobar ne s'en ressent pas moins pour autant.