Sabine Azema et Josiane Balasko: "Nous avons en commun une certaine sincérité..."

Sabine Azéma et Josiane Balasko forment un duo explosif et donnent vie au film d'animation "Tante Hilda". Sabine Azéma prête sa voix à Hilda, l'écolo Bobo qui ne vit que pour la nature tandis que la méchante Dolorès interprétée par Josiane Balasko ne souhaite qu'une chose, détruire la planète. Elles sont sœurs et tout les oppose. Mais qu'en est-il dans la vie ?

Interview de Sabine Azema et Josiane Balasko pour Tante Hilda
© SdP Tante Hilda

 Le JournalDesFemmes.com : Pourquoi vous dans l'aventure Tante Hilda ?
J
osiane Balasko : Parce qu'on me l'a proposé. Je ne connaissais pas Jacques Jacques-Rémy Girerd avant et n'avais pas vécu l'aventure d'un film d'animation à part mon doublage sur "Chicken Run", mais c'était ponctuel. J'ai trouvé le dessin de mon personnage intéressant. 

21018973 20130711173443388
Tante Hilda  © SdP Tante Hilda 

Sabine Azéma : Je suis toujours flattée qu'on pense à moi, qu'on me passe un coup de fil, qu'on me désire sur un projet... Surtout lorsqu'on aime ma voix. Cet univers était nouveau moi et si je fais ce métier c'est pour connaitre des aventures très différentes.

Racontez-nous l'expérience du doublage...
Sabine Azéma et Josiane Balasko : Ce n'est pas du doublage à proprement parler. Nous avions un texte préparé avec simplement une photo de nos personnages et nous avons enregistré. Le metteur en scène était notre chef d'orchestre et le personnage se créait suivant les expressions de notre visage. Nous étions filmées et les dessinateurs se sont inspirés de nous.

Vous êtes-vous retrouvés dans vos personnages ? 
Josiane Balasko : Je ne crois pas, si ce n'est l'énergie de Dolorès même si elle est fatigante à trouver.

dolores
Dolorès dans Tante Hilda  © SdP Tante Hilda 

Sabine Azéma : Quelque part oui. D'ailleurs, je me suis habillée en fonction de mon personnage... En général,  je me sens proche de toutes les femmes et j'ai le sentiment que je pourrais toutes les incarner.

 

 

Votre personnage, Josiane, mange du miel à longueur de temps. Consommez-vous un aliment de façon déraisonnable ? 
Josiane Balasko : Je mange tout de façon déraisonnable (rires) ! Pour vous dire, j'ai même mangé du crapaud en Chine, juste pour essayer. Pas terrible, d'ailleurs...  Ce qui est symbolique dans le personnage de Dolorès, c'est qu'elle mange un miel qu'elle est elle-même en train de détruire et finalement le seul endroit où il en reste, c'est chez Tante Hilda.

 

 

Sabine, comme votre personnage, vous intéressez-vous à la nature ? Plus que ça même ! J'ai besoin de la nature. Je dis toujours que je suis née à Paris, mais j'ai passé mon enfance à la campagne. Même si je ne parle pas encore aux fleurs, je la comprends bien Tante Hilda (rires).

Est-ce que ce film a révélé l'écolo qui en vous ? 
Josiane Balasko : Je n'ai pas eu besoin d'attendre le film pour savoir qu'elles étaient les grosses compagnies qui prenaient en otage l'agriculture et qui balançaient les OGM. J'essaye de faire des gestes au quotidien depuis toujours.

Sabine Azéma : Moi je suis attachée à l'environnement depuis toute petite, c'est une question d'éducation. Mais je n'aime pas le terme écolo, c'est laborieux.

hilda
Affiche Film Tante Hilda  © SdP Tante Hilda

De quelle façon transmettez-vous cette idée à votre entourage ?
Josiane Balasko : J'essaye de transmettre ces gestes à mes enfants. Je leur dit toujours de ne pas laisser la télé ou la lumière allumée. Je suis aussi soucieuse du tri sélectif.

Sabine Azéma : J'aime cuisiner de bonnes choses et quand j'invite mes amis à manger, je leur apprends à bien acheter par la même occasion.

Si à l'écran, tout vous oppose, avez-vous des points communs à la ville ?
Sabine Azéma et Josiane Balasko : Certainement ! On ne se connaît pas beaucoup, d'ailleurs on ne s'était jamais croisé avant le film et pendant, on ne s'est pas beaucoup vu. C'est surtout pendant la promotion du film que l'on s'est rapproché. Nous partageons une forme de sincérité...

 

Portait Chinois de Sabine Azéma :
Si vous étiez...

Une chanson : "Résiste" de France Gall

Un film : "Certains l'aiment chaud" de Billy Wilder

Une recette de cuisine : Le cake de ma grand-mère

Une fleur : Le Lilas

Un animal : Un oiseau pour la liberté

Une drogue : L'air

Une ville : Venise

Un parfum : Le Lys

Un homme : Moi en homme !

Qu'avez-vous comme objet beauté dans votre sac ? 

Un fard à joue

 

itw josiane copie
Josiane Balasko pour Tante Hilda  © SdP Tante Hilda 

Portait Chinois de Josiane Balasko :

Si vous étiez...

Une chanson : "Avec le temps" de Léo Ferré

Un film : La Mort aux Trousses d'Alfred Hitchcock

Une recette de cuisine : Le Gloubi-boulga  (rires) de l'île aux enfants

Une fleur : La pivoine

Un animal : Le cafard car il peut résister à la bombe atomique et qu'il existe depuis des millions d'années

Une drogue : L'alcool

Une ville : Paris

Un parfum : Soir de Paris

Un homme : Moi en homme !

Qu'avez-vous comme objet beauté dans votre sac ? 

Rien, si ce n'est un tube de rouge qui traine par hasard plein de miettes de tabac (rires)